"Ces deux affaires n'en sont pas" : Nicolas Hulot dénonce les "rumeurs" de harcèlement sexuel à son encontre et nie tout geste délictueux

Invité de BFMTV, le ministre était interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur des informations à paraître dans L'Ebdo.

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, devant la Commission européenne, le 30 janvier 2018.
Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, devant la Commission européenne, le 30 janvier 2018. (ALEXANDROS MICHAILIDIS / SOOC / AFP)

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, dénonce les "rumeurs"  à son encontre et nie tout geste délictueux, jeudi 8 février. Invité de BFMTV, le ministre était interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur des informations à paraître dans L'Ebdo dont nous ne connaissons pas la teneur. Selon l'échange entre le journaliste de BFMTV et le ministre, il s'agirait d'affaires de harcèlement sexuel.

"Je veux remettre les pendules à l'heure et je dis stop parce que le journal demain va évoquer deux affaires qui n'en sont pas et n'ont aucun contenu", a répondu Nicolas Hulot. Pour la première affaire, le ministre reconnaît une plainte déposée par "une personne majeure" en 2008 "pour des faits qui remontent à 1997"  et "classée sans suite", affirme-t-il. Pour la deuxième affaire évoquée, impliquant une ancienne collaboratrice de sa Fondation, Nicolas Hulot assure qu'"il n'y pas d'affaire".

"La rumeur est un poison lent qui tue"

"Je n'ai pas peur de la vérité, j'ai peur de la rumeur car c'est un poison lent qui tue", assure aussi Nicolas Hulot. Visiblement ému, il a finalement expliqué : "à un moment, je n'en peux plus. (...) Il y en a marre, je veux passer à autre chose." Interrogé sur l'idée de démissionner, il répond : "C'est ma famille qui prime, c'est sa résistance qui prime, c'est ça qui guidera ma décision et mes choix." Et d'expliquer qu'il a reçu "la confiance" d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe. 

Contacté par franceinfo, Matignon confirme que "le Premier ministre a adressé à Nicolas Hulot un message de soutien dans cette épreuve qui l’affecte, lui et sa famille."