Affaire PPDA : Mediapart diffuse de nouvelles accusations

Publié
PPDA : Mediapart diffuse de nouvelles accusations
Article rédigé par
M. de Chalvron L. Sabas - France 3
France Télévisions

Vingt des femmes qui accusent Patrick Poivre d'Arvor d'agressions sexuelles et de viols ont été réunies pour la première fois sur un même plateau, lundi 9 mai. Elles ont accepté de témoigner pour Mediapart.

Vingt des femmes qui accusent Patrick Poivre d'Arvor d'agressions sexuelles et de viols ont témoigné ensemble pour la première fois sur le plateau de Médiapart.  Certaines ne s’étaient encore jamais exprimées publiquement. Âgées entre 28 et 63 ans aujourd’hui, deux femmes affirment qu’elles étaient mineures à l’époque des faits. Elles parlent de viols, d’agressions sexuelles et de harcèlements commis par l’ancien présentateur du JT de TF1. Toutes ont voulu s’exprimer, car, malgré leurs témoignages devant la justice, il n’y a pas eu de mise en examen.

Une responsabilité de l’ancien employeur ?

L’ancien patron de TF1 ne remet pas en cause les témoignages de ces femmes, mais nie avoir été au courant. "Il n’y a pas de système. Il y a simplement quelqu’un qui s’est comporté de façon odieuse avec des femmes dans différents contextes sans que personne ne puisse le savoir puisque ces femmes ne s’exprimaient pas", déclare Nonce Paolini, l’ancien président de TF1. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.