VIDEO. Affaire Olivier Duhamel : Gabriel Attal favorable "à titre personnel" à l'augmentation du délai de prescription

"Tout ce qui peut être fait pour que la parole puisse se libérer et se traduire devant la justice le plus tard possible, pour moi, doit être regardé", a estimé le porte-parole du gouvernement.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Interrogé à propos de l'affaire Olivier Duhamel, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'est déclaré vendredi 15 janvier sur franceinfo, "à titre personnel" favorable à l'augmentation du délai de prescription.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête après les accusations de Camille Kouchner, qui dénonce dans un livre les agressions incestueuses qu'aurait imposées son beau-père, le politologue Olivier Duhamel, à son frère jumeau quand il était adolescent dans les années 80. À l'époque, le délai de prescription était de dix ans à compter de sa majorité. Depuis 2018, il a été porté à 30 ans "pour permettre que la parole se libère, y compris si elle se libère tard", précise le porte-parole du gouvernement.

"Je ne sais pas s'il est prévu d'aller plus loin sur ce délai", mais "à titre personnel, je suis très sensible à ce qu'on donne la possibilité de porter plainte, y compris des années après des faits, parce que ce sont des faits qui sont extrêmement graves", dit-il. "Tout ce qui peut être fait pour que la parole puisse se libérer et se traduire devant la justice le plus tard possible, pour moi, doit être regardé", a-t-il estimé. "C'est ma position personnelle", mais "je sais que l'ensemble du gouvernement est évidemment très sensible à cette question", a-t-il ajouté.

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, invité de franceinfo vendredi 15 janvier 2021.
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, invité de franceinfo vendredi 15 janvier 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)