Cet article date de plus de quatre ans.

Première Guerre mondiale : le tourisme de mémoire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Première Guerre mondiale : le tourisme de mémoire
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La fin du centenaire de la Première Guerre mondiale sera lancée dimanche 4 novembre à Strasbourg (Bas-Rhin) par Emmanuel Macron. Beaucoup de visiteurs se sont rendus sur les lieux clés de la Grande Guerre.

Le Fort de la Pompelle à Puisieulx dans la Marne est très fréquenté. Depuis le début du centenaire de la Première Guerre mondiale, les visiteurs sont nombreux à être venus sur les traces des poilus : 33 000 visiteurs en 2017, contre 12 000 en 2010. Pour certains, ce fort est un passage obligatoire. Dans un autre musée à Suippes dans la Marne, la fréquentation a doublé depuis le début du centenaire avant de se stabiliser : 12 visiteurs en 2014 contre 6 000 habituellement.

Une proximité avec Verdun

Pour les gérants du musée, cette augmentation de visiteurs s'explique par un regain d'intérêt pour la guerre de 1914-1918. Le mémorial de Verdun à proximité est également une source de visiteurs. À Massiges (Marne), une reconstitution des tranchés attire chaque année près de 20 000 personnes. La fréquentation de tous ces sites de mémoire pourrait diminuer légèrement dans les prochaines semaines, avec la fin du centenaire le 11 novembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.