Verdun : Vaillant, le pigeon de combat

Lors de la première guerre mondiale, 30 000 pigeons-soldats servaient à communiquer sur le front. 

France 3

Les pigeons voyageurs étaient très utilisés sur le front par l'armée française en 1916. Le plus célèbre d'entre eux, Vaillant, a brillé près de Verdun. Au plus fort des attaques allemandes, sous 8 000 obus par jour, le colonel Raynal est acculé. Le 4 juin 1916, il décide d'envoyer un dernier message de détresse à sa hiérarchie. Ses précédentes lettres sont restées sans réponse, les pigeons n'ayant pas réussi à passer les lignes allemandes. Seul Vaillant réussira en dépit des tirs et des gaz.

Moyen de transmission le plus sûr

En 1918, Vaillant reçoit la bague de la Légion d'honneur et sera même cité à l'Ordre de la nation. Pendant la première guerre mondiale, 30 000 pigeons vont être mobilisés du côté français. Les moyens téléphoniques ont beau se développer, les oiseaux restent le moyen de transmission le plus sûr.

Le JT
Les autres sujets du JT
Quatorze grammes de cocaïne et 14 grammes de marijuana ont été retrouvés dans un petit sac attaché au niveau du ventre du pigeon.
Quatorze grammes de cocaïne et 14 grammes de marijuana ont été retrouvés dans un petit sac attaché au niveau du ventre du pigeon. (ERIC GUILLORET / BIOSPHOTO / AFP)