Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Guerre de 14-18 : Hollande veut une place pour les fusillés au musée de l'Armée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Environ 650 soldats ont été fusillés pour des faits relevant de la désobéissance militaire durant le premier conflit mondial.

François Hollande a souhaité, jeudi 7 novembre, qu'une place soit réservée aux soldats français fusillés pendant la première guerre mondiale au musée de l'Armée, à l'Hôtel des Invalides, à Paris.

"Je souhaite, au nom de la République, qu'aucun des Français qui participèrent à cette mêlée furieuse ne soit oublié", a-t-il déclaré en présentant à l'Elysée les commémorations du centenaire de la Grande Guerre. "Cent ans plus tard, il nous revient d'aborder dans un esprit de réconciliation cette douloureuse question des fusillés", a déclaré le chef de l'Etat, évoquant ceux qui furent vaincus "par l'angoisse, par l'épuisement, nés de conditions extrêmes qui leur furent imposées".

"Certains furent condamnés de façon arbitraire et passés par les armes, a-t-il rappelé. C'est pourquoi je demande au ministre de la Défense qu'une place soit accordée à l'histoire des fusillés au musée de l'Armée aux Invalides, dans ce lieu qui porte le récit de la guerre." Environ 650 soldats ont été fusillés pour des faits relevant de la désobéissance militaire durant le premier conflit mondial, pour un total de 740 fusillés, en comptant les crimes de droit commun et l'espionnage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.