Grande Guerre : les souvenirs de famille partagés

Il y a cinq ans, il a été demandé aux Français de confier les lettres de poilus, les photographies, des documents. Cela a eu un tel succès que la grande collecte a été relancée pour la troisième fois. Les témoignages continuent d'affluer. 

Céline Curinier a enregistré son grand-père il y a presque 50 ans, qui raconte ses souvenirs de la guerre. "Il avait une très bonne mémoire sur tous les événements de la guerre, il se rappelait point par point toutes les dates", confie-t-elle. Cette cassette ainsi que des photos et des documents, elle a voulu les partager en les confiant aux archives départementales de Privas (Ardèche). Désormais, la vie de Fernand Prosper Cuer est consignée dans un livre. "On a regardé sa fiche matricule, il a été blessé deux fois aux Dardanelles".

Des centaines de milliers de témoignages

En cinq ans, 240 Ardéchois ont déposé des documents parfois par cartons entiers. Des fragments de vie, surprenants. C'est le cas de cet homme, qui s'engage à 72 ans. Il veut coûte que coûte suivre son neveu sur le front. L'oncle a survécu, pas son neveu. Dans le pays, des centaines de milliers de ces témoignages intimes sont sortis des greniers. Ils seront publiés sur papier ou sur internet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Il y a cinq ans, il a été demandé aux Français de confier les lettres de poilus, les photographies, des documents. Cela a eu un tel succès que la grande collecte a été relancée pour la troisième fois. Les témoignages continuent d\'affluer. 
Il y a cinq ans, il a été demandé aux Français de confier les lettres de poilus, les photographies, des documents. Cela a eu un tel succès que la grande collecte a été relancée pour la troisième fois. Les témoignages continuent d'affluer.  (France 3)