DIRECT. Centenaire du 11-Novembre : Emmanuel Macron et Theresa May sont dans la Somme. Regardez l'édition spéciale de franceinfo

Le président de la République est dans la Somme, dernière étape de son marathon qui le conduit depuis dimanche sur plusieurs lieux emblématiques de la Grande Guerre, cent ans après l'armistice de 1918.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron poursuit, vendredi 9 novembre, son périple du centenaire de la fin de la Grande Guerre, rejoint par la Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, dans un haut lieu franco-britannique de la Première Guerre mondiale, la Somme.  

Le mémorial de Thiepval. Après un déjeuner de travail, Emmanuel Macron et Theresa May se rendent à la nécropole franco-britannique de Thiepval. Ce mémorial massif de 45 mètres de haut, dédié aux armées britannique et française et aux combattants sud-africains, est le plus grand du Commonwealth. Y sont gravés les noms de 72 000 soldats britanniques et sud-africains portés disparus entre 1914 et 1918 dans la Somme. 

Malmené par la population. Avec cette visite, le chef de l'Etat boucle sa longue "itinérance mémorielle" entamée dimanche 4 novembre dans le Grand Est sur les traces de la Grande Guerre et émaillée de nombreux contacts avec la population. Emmanuel Macron a souvent été confronté à des expressions de colère des Français qu'il a rencontrés, contre le faible montant des retraites ou la hausse du prix des carburants.

Politique et diplomatie. Emmanuel Macron sera vendredi soir à Paris, avant un week-end de commémorations du centenaire de l'armistice, qui s'achèvera par un Forum sur la paix où sont attendus une soixantaine de dirigeants mondiaux. Samedi, le président recevra son homologue américain, Donald Trump, avant de retrouver Angela Merkel dans la clairière de l'Armistice, à Rethondes, dans la forêt de Compiègne (Oise). Enfin, dimanche 11 novembre, point culminant de ce centenaire, il présidera le Forum de Paris sur la paix, rassemblant de nombreux acteurs de la gouvernance mondiale : Etats, organisations internationales, ONG, entreprises, syndicats, groupes religieux, mais sans Donald Trump.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #11NOVEMBRE

22h44 : En ce milieu de soirée, prenons un peu de recul pour s'arrêter sur trois contenus qu'il ne fallait pas manquer sur franceinfo aujourd'hui :

La Première Guerre mondiale a bouleversé la vie de très nombreux foyers français, entraînant parfois des changements profonds. Après un grand appel à témoignages sur ces destins brisés, nous avons sélectionné sept histoires.

Plusieurs cérémonies officielles sont prévues ce week-end en mémoire de la fin de la Grande Guerre. Voici le programme.

A quel point rouler en voiture est-il mauvais pour la planète ? La réponse en infographies.

22h39 : Pour rappel, Emmanuel Macron a déclaré mardi sur Europe 1 que l'Europe ne pourrait pas se défendre sans "une vraie armée européenne". Face à "la Russie qui est à nos frontières et qui a montré qu'elle pouvait être menaçante (...) on doit avoir une Europe qui se défend davantage seule, sans dépendre seulement des États-Unis et de manière plus souveraine", a plaidé le chef de l'État.

22h36 : A peine arrivé, Donald Trump dénonce les propos "très insultants" de son homologue français sur la création d'une armée européenne. "Le président Macron vient de suggérer que l'Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie", tweete-t-il.

22h37 : L'avion présidentiel américain Air Force One s'est posé à l'aéroport d'Orly, près de Paris, il y a une demi-heure. A son bord, Donald Trump, arrivé pour les commémorations du 11-Novembre, accompagné de son épouse Melania. Il s'agit de sa deuxième visite en France depuis son élection, après celle du 14 juillet 2017.

18h44 : Dans une note confidentielle, la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris redoute la présence, à Paris, de 200 à 400 personnes "à haute potentialité violente", en marge de la manifestation contre la venue du président américain Donald Trump, pour les commémorations du 11-Novembre, selon les informations recueillies par franceinfo.

16h51 : Quelques manifestants ont tenté de parler au chef de l'État avant son rendez-vous avec Theresa May à Albert, dans la Somme, mais ils ont été repoussés avant l'arrivée des officiels. "Quand je fais des courses, j’ai peur que ma carte ne passe pas, qu’elle soit refusée. Je suis veuve. On nous a piqué la demi-part des impôts. On est en train de crever !", témoigne une dame sur franceinfo.

(FRANCEINFO)

15h39 : Depuis le début de son "itinérance mémorielle", Emmanuel Macron fait face à la colère des Français. "Pourquoi vous nous massacrez ? Pourquoi nous ?", lui a notamment demandé une femme. "Non, je ne massacre personne !", se défend le chef de l'Etat.






(FRANCEINFO)

14h00 : Un peu de lecture pour digérer ? Voici les articles à ne pas rater aujourd'hui sur franceinfo :

A quel point rouler en voiture est-il mauvais pour la planète ? La réponse en infographies.

"Sans cette guerre, je ne serais pas là" : découvrez nos témoignages qui montrent comment la "der des ders" a bouleversé le destin de ces familles françaises.

13h30 : Donald Trump va assister aux commémorations du 100e anniversaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale. Mais il ne participera pas au Forum pour la paix et ne rencontrera pas Vladimir Poutine. Voici ce qui est au programme du bref séjour du président américain à Paris.



13h25 : Plusieurs cérémonies officielles sont prévues ce week-end en mémoire de la fin de la Grande Guerre. Emmanuel Macron doit notamment prononcer un discours devant au moins 60 chefs d'Etat et de gouvernement à Paris. Voici le programme de ce week-end de commémorations.




(PHILIPPE HUGUEN / AFP)