Cet article date de plus de sept ans.

11-Novembre : quatre gardes à vue à Paris après des heurts pendant les commémorations

Soixte-treize personnes ont été interpellées, lundi, mais la plupart ont été relâchées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les forces de l'ordre maîtrisent des manifestants, à Paris, en marge des commémorations de l'armistice de la Grande Guerre, le 11 novembre 2013. (  MAXPPP)

Quatre personnes étaient en garde à vue, lundi 11 novembre dans la soirée. Elles font partie des soixante-treize interpellés sur les Champs-Elysées à Paris, pendant la cérémonie du 11-Novembre. Les autres ont été relâchées après vérification de leur identité, selon la police. Les personnes interpellées s'étaient rassemblées en fin de matinée à l'appel "du Printemps français et de groupes d'extrême droite, dont le Renouveau français", a précisé la préfecture de police de Paris.

"Quatre personnes ont été placées en garde à vue : un leader du Printemps français pour organisation de manifestation non autorisée, deux personnes pour violences volontaires envers les forces de l'ordre et une pour port d'arme prohibée", a détaillé une source policière.

"Ce sont les manifestants les plus virulents qui ont été arrêtés. Quand il n'y a pas d'organisateur déclaré, on procède à l'arrestation du groupe car tous les participants sont présumés être les organisateurs", a expliqué une source policière, ajoutant que "c'était la manière habituelle de procéder".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.