Cet article date de plus de sept ans.

Grève à la SNCF : fin de conflit progressive

Le trafic est presque de retour à la normale ce samedi. Les conditions devraient encore s'améliorer demain, malgré la reconduction de la grève dans certaines villes et notamment en région Île-de-France.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Assemblée générale de cheminots le 19 juin à Nantes © MAXPPP / Photo PQR / Ouest France)

Le trafic était presque revenu à la normale ce samedi à la SNCF, alors que la grève des cheminots, qui protestent contre la réforme ferroviaire, a atteint son onzième jour. La situation devrait encore s'améliorer dimanche, avec la reprise du travail dans plusieurs villes.

A Strasbourg, les cheminots réunis en assemblée générale ont décidé ce samedi de ne pas reconduire le mouvement pour une douzième journée. Selon le secrétaire général de la CGT-Cheminots en Alsace, le reste de la région s'oriente également vers une fin de conflit. A contre-courant de la majorité des assemblées générales ailleurs en France, Strasbourg, Mulhouse et Belfort avaient décidé ce vendredi de reconduire la grève pour 24 heures.

Dans la matinée, les cheminots de la Haute-Loire ont également décidé de s'en tenir à onze jours de grève, et de ne pas reconduire le mouvement.

L'Île-de-France toujours mobilisée

Dans certains endroits, les grévistes tiennent bon. C'est le cas notamment en Picardie, à Saint-Pierre-des-Corps (dans le centre) ou en Île-de-France, où le trafic était encore perturbé ce samedi. La majorité des gares parisiennes ont décidé vendredi de reconduire leur mouvement de grève jusqu'à lundi. Parmi elles, indique Sud-Rail, la gare de l'Est, la gare Saint-Lazare, Austerlitz, Montparnasse, et la gare du Nord, où Sud-Rail annonce 50% de conducteurs grévistes. Les grévistes de la gare de Lyon ont, en revanche, mis fin au mouvement.

Les responsables syndicaux des gares encores en grève notent toutefois des rangs de moins en moins serrés en assemblée générale. "Les grévistes sont pris à la gorge, explique délégué Sud-Rail de Saint-Lazare. Dix jours de grève, c'est énorme pour des cheminots avec un bas salaire ." Avec ces dix jours, ce mouvement est en effet devenu la grève la plus dure qu'a connu la SNCF depuis 2010.

Le vote est prévu mardi

Pour remobiliser, les syndicats espèrent une journée d'action importante mardi, jour du vote en première lecture du projet de loi sur la réforme ferroviaire à l'Assemblée nationale. Le texte prévoit de regrouper dans une holding publique la SNCF et le Réseau ferré de France, et prépare l'ouverture totale à la concurrence. 

Ce jeudi, plusieurs amendements ont été votés pour tenter de rassurer les grévistes. Ils portent par exemple sur l'unité de la future SNCF, sur sa dette, sa convention collective ou encore sur le statut des cheminots.

Le texte doit être examiné au Sénat à la fin du mois de juillet, pour une mise en oeuvre en janvier 2015.

Les prévisions pour le 22 juin

D'après la SNCF, le trafic devrait être normal dimanche sur toutes les lignes de TGV, en provenance et en direction de Paris mais aussi de province à province.

 7  Intercités sur 10 circuleront, et 6 Transiliens sur 10.

Le trafic devrait être "quasi normal" sur les lignes TER.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.