Mort du prince Philip : les liens forts qu'il a tissés avec la France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Mort du prince Philip : les liens forts qu'il a tissés avec la France
France 3
Article rédigé par
A. Peyrout, J. Assouly, N. Leydier, D. Fuchs - France 3
France Télévisions

Le prince Philip, qui s'est éteint vendredi 9 avril, parlait très bien français. Il avait en effet tissé un lien avec la France dès l'enfance.

Le prince Philip, décédé vendredi 9 avril à l'âge de 99 ans, adorait la France. Il l'a souvent montré, notamment en maniant parfaitement la langue de Molière. Le prince a tissé ce lien avec la France dès l'enfance. À 6 ans, il a passé quelques mois à Paris avec ses parents. Il n'y reviendra que bien plus tard, cette fois-ci avec son épouse, la reine Elizabeth II, pour leur première visite de couple marié en 1948.

Une relation forte avec le général de Gaulle

Il a également rencontré les présidents Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande. Mais sa relation la plus forte était celle qu'il entretenait avec le général de Gaulle, rencontré pendant la guerre. En ce qui concerne les relations parfois complexes entre la France et le Royaume-Uni, le principe Philip les voyait avec une certaine philosophie. "Nous sommes des voisins, nous pouvons avoir des relations tout à fait différentes. C'est comme dans le mariage : il y a toujours quelques nuages", déclarait-il le 20 décembre 1966. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Famille royale britannique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.