Affaire Vincent Lambert : "On n'est manifestement pas tout à fait au dernier épisode, malheureusement", redoute l'avocat de son épouse

Maître Francis Fossier, l'avocat de la compagne de Vincent Lambert, s'exprime pour la première fois depuis l'arrêt des traitements.

Rachel Lambert, l\'épouse de Vincent Lambert, à Reims, le 9 juin 2016.
Rachel Lambert, l'épouse de Vincent Lambert, à Reims, le 9 juin 2016. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Rachel Lambert, l'épouse de Vincent Lambert, "vit très difficilement" la situation de ces derniers jours, a expliqué vendredi 5 juillet sur franceinfo maître Francis Fossier, son avocat, qui s'est exprimée pour la première fois depuis l'arrêt des traitements. "On n'est manifestement pas tout à fait au dernier épisode, malheureusement", a ajouté Me Fossier, évoquant les actions récentes des parents de Vincent Lambert et leurs avocats.

Le docteur Sanchez, médecin au CHU de Reims, a annoncé mardi 2 juillet un nouvel arrêt des traitements de Vincent Lambert, hospitalisé en état végétatif depuis 2008. Depuis, sa famille se déchire sur son sort. Son épouse se bat pour qu'il puisse mourir conformément à ce qu'il aurait souhaité, selon elle, alors que ses parents sont opposés à cet arrêt des traitements et multiplient les recours.

franceinfo : Les traitements de Vincent Lambert ont été arrêtés depuis trois jours. Comment Rachel, sa femme, vit cette situation ?

Francis FossierElle la vit très difficilement. Ce qui aggrave encore sa peine, c'est l'absence totale de respect pour Vincent Lambert et le respect de sa dignité. Ce qui la peine beaucoup, c'est cette vidéo qui a été diffusée [une vidéo faite par la mère de Vincent Lambert, opposée à l'arrêt des traitements, qui le montre sur son lit d'hôpital]. C'est l'image que beaucoup garderont de Vincent Lambert alors que ce n'est pas du tout l'image qu'elle aurait voulu qu'on garde.

Rachel Lambert est-elle apaisée ou soulagée par ce dernier épisode, avec la décision de la Cour de Cassation de vendredi 28 juin ?

On n'est manifestement pas tout à fait au dernier épisode, malheureusement. Un autre arrêt de la cour d'appel de Reims du 28 juin 2019 a rejeté une nouvelle attaque de la part des conseils, que je ne peux pas appeler avocats, qui ne méritent peut-être pas le titre avec le comportement qu'ils ont. Un arrêt de la cour d'appel où ils ont essayé de faire déplacer Vincent Lambert dans un autre hôpital. Ils ont essayé de reprendre la tutelle de Vincent Lambert. Ils ont essayé de faire diffuser à l'audience cette vidéo. La cour d'appel [de Reims] a rejeté cette demande, je ne comprends pas comment la cour d'appel de Paris a pu l'autoriser.

C'est la troisième fois que les traitements de Vincent Lambert sont arrêtés. Les deux fois précédentes, ils ont dû reprendre après des décisions de justice. Redoutez-vous, trois jours après l'arrêt des traitements, que ça se reproduise ?

Je ne le redoute pas, mais je sais qu'hier [jeudi] ils ont présenté une requête qui a été rejetée par le tribunal administratif. Je sais que nous devons rester vigilants et attentifs. Il y a des limites à la souffrance qu'on peut faire endurer à quelqu'un.

La mère de Vincent Lambert a annoncé qu'elle porterait plainte pour assassinat contre le médecin qui a arrêté les soins de Vincent Lambert. A-t-elle vraiment porté plainte ?

Non, c'est clair, la réponse est non. Et si une plainte est déposée, elle n'a aucune chance d'aboutir, c'est ridicule. C'est exactement comme si moi j'allais déposer plainte contre vous. Ça, ce n'est pas une inquiétude. Si jamais cette plainte était déposée, j'étais volontaire pour aller témoigner de tout ce qui s'est passé dans ce dossier pour défendre le docteur Sanchez. Tous les experts ont reconnu que ces soins étaient les meilleurs qui pouvaient être prodigués à quelqu'un dans la situation de Vincent Lambert. Le poursuivre ou menacer de le poursuivre, c'est du même niveau que de publier cette vidéo.