Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Vincent Lambert : le Conseil d'Etat justifie sa décision

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2 et FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le vice-président du Conseil, Jean-Marc Sauvé, a expliqué pourquoi la plus haute juridiction administrative française a décidé de stopper le traitement qui maintient en vie de ce patient.

Le Conseil d'Etat s'est prononcé mardi 24 juin pour l'arrêt des soins qui maintiennent en vie Vincent Lambert. Cette décision répond à la volonté exprimée par Vincent Lambert, avant l'accident qui l'a cloué il y a six ans sur un lit d'hôpital, "dans le cadre tracé" par la loi de 2005 sur la fin de vie.

Des "lésions irréversibles"

"L’ensemble des informations recueillies sur l'histoire et les opinions personnelles de Monsieur Vincent Lambert ont conduit le Conseil d'État à estimer que l'arrêt des traitements dans une telle situation correspondait à sa volonté" a expliqué le vice-président du Conseil d'Etat, Jean-Marc Sauvé, mardi face à presse.

Vincent Lambert, ancien infirmier, est hospitalisé au CHU de Reims depuis un accident de la route en 2008 qui a occasionné des "lésions irréversibles". Ses parents Pierre et Viviane Lambert, ainsi qu'un frère et une sœur l'estiment, eux, toujours "présent" et réclament son maintien en vie. A l'inverse, son épouse Rachel, son neveu François, six autres frères et sœurs et le corps médical demandent l'arrêt des soins, conformément, affirment-ils, à sa volonté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.