Lyon : un patient en état végétatif retrouve une conscience minimale

À Lyon (Rhône), une équipe médicale est parvenue, via une neurochirurgie, à rendre à un patient en état végétatif depuis 15 ans, un semblant de conscience.

FRANCE 3

Après 15 ans dans un état végétatif, un patient de 35 ans a pu retrouver un état de conscience minimale grâce à une neurochirurgie. Une première médicale, disent les médecins. L'homme, souffrant de graves lésions cérébrales après un accident de voiture, a participé à un programme de recherche à Lyon (Rhône). Au bout d'un mois de stimulation électrique, il a donné des signes de conscience minimale. "Lorsque je lui demandais de fermer les yeux, il fermait les yeux, lorsque je m'approchais, il ouvrait grand ses yeux", explique Angela Sirigu, une des chercheuses impliquées dans l'expérience.

Question éthique


Comment cela a-t-il été possible ? Grâce à un implant thoracique : un générateur relié au nerf vague et placé sous la clavicule, un procédé normalement utilisé pour traiter l'épilepsie, permet de stimuler le cortex cérébral. "Il faut que l'on puisse voir comment on peut réactiver la stimulation chez d'autres patients", souligne Angela Sirigu. C'est une première qui pose toutefois des questions d'éthique, car elle concerne l'acharnement thérapeutique, également appelée obstination déraisonnable. Le patient traité est toutefois décédé plus tard d'une complication pulmonaire. Trois autre patients doivent bientôt intégrer ce programme innovant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Images d\'un cerveau réalisées par IRM. Photo d\'illustration. 
Images d'un cerveau réalisées par IRM. Photo d'illustration.  (MAXPPP)