"La fin du pèlerinage judiciaire" : les avocats des frères et soeurs et du neveu de Vincent Lambert saluent le nouvel arrêt des traitements

Les avocats du neveu et des frères et soeurs de Vincent Lambert sont soulagés que les traitements de Vincent Lambert soient arrêtés.

L\'arrêt des traitements de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif depuis plus de 10 ans, va reprendre, a annoncé le 2 juillet le médecin du CHU de Reims.
L'arrêt des traitements de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif depuis plus de 10 ans, va reprendre, a annoncé le 2 juillet le médecin du CHU de Reims. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Le médecin de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif depuis plus de dix ans, a annoncé mardi 2 juillet l'arrêt des traitements de son patient. "C'est une conséquence automatique de l'arrêt de la Cour de cassation," a expliqué sur franceinfo Gérard Chemla, avocat de François Lambert, le neveu de Vincent Lambert. La Cour de cassation a cassé l’arrêt de la Cour d’appel qui ordonnait le maintien des soins vitaux prodigués à Vincent Lambert, hospitalisé en état végétatif depuis 2008. "Je trouve assez sain que la décision de la cour d'appel de Paris n'ait été qu'une courte parenthèse dans cette malheureuse affaire", a ajouté l'avocat. 

"Il est maintenant temps de passer à autre chose"

"C'est une décision qui est attendue depuis plus de cinq ans", a abondé sur franceinfo Madeleine Munier-Apaire, l'avocate des frères, des sœurs et du neveu de Vincent Lambert. "C'est une affaire qui dure depuis extrêmement longtemps, a repris Gérard Chemla. Il est maintenant temps de passer à autre chose, c'est-à-dire à la sérénité et à l'apaisement." Gérard Chemla a "salué" les médecins et l'hôpital "qui ont fait l'objet de multiples menaces et plaintes" pour avoir joué "le jeu de la transparence en avisant tout le monde avant de mettre en œuvre l'arrêt des soins."

La mère de Vincent Lambert a lancé "un appel au secours" lundi à l'ONU. Après l'annonce de l'arrêt des traitements, les parents de Vincent Lambert vont-ils engager un nouveau recours ? Cela "n'est plus possible, pour Gérard Chemla. On a les deux plus hautes juridictions françaises qui ont statué. Le pèlerinage judiciaire est terminé. Ce feuilleton épuisant a assez duré, il faut que l'on soit sur une phase totalement médicale." Madeleine Munier-Apaire a renchérit : "ce drame dure depuis dix ans, c'est extrêmement difficile."

La seule chose à espérer c'est que chacun se ressaisisse et que Vincent puisse partir d'une manière paisible et que le climat soit serein et apaisé au sein de la famille.Madeleine Munier-Apaire

 "C'est la volonté de Vincent qui est ici appliquée, a insisté l'avocate. Vincent avait dit non à une vie artificielle. Lui l'infirmier, qui connaissait parfaitement l'état dans lequel il soignait les personnes dont il était responsable, et qui a dit 'Non, pas pour moi'."