L'avocat de Rachel Lambert va porter plainte après la diffusion d'une vidéo de Vincent Lambert sur son lit d'hôpital

Une vidéo de Vincent Lambert, filmé sur son lit d'hôpital et dans laquelle sa mère s'adresse à lui, a été publiée lundi sur le site de "Valeurs actuelles". "Des agissements inqualifiables" pour l'avocat de Rachel Lambert, qui annonce sur franceinfo qu'il va porter plainte.

Vidéo de Vincent Lambert publiée sur le site de Valeurs actuelles le 20 mai.
Vidéo de Vincent Lambert publiée sur le site de Valeurs actuelles le 20 mai. (CAPTURE D'ÉCRAN)

L'avocat de Rachel Lambert, Me Francis Fossier, a annoncé mardi 21 mai sur franceinfo qu'il allait porter plainte, après la publication lundi sur le site du journal Valeurs actuelles d'une vidéo de Vincent Lambert à l'hôpital, alors que le CHU de Reims avait annoncé la mise en place d'une "sédation profonde et continue" dans un courrier adressé à sa famille, et avec l'accord de la tutrice légale, Rachel Lambert, la femme de Vincent..

Sur cette vidéo, postée sur le compte YouTube de Valeurs actuelles et diffusée sur son site, on voit Vincent Lambert sur son lit d'hôpital, filmé de près. On entend sa mère, qui lui répète "Ne pleure pas""Nous allons engager des actions pour faire sanctionner des agissements que nous estimons inqualifiables", affirme l'avocat.

Nous n'arrivons pas à comprendre comment quelqu'un qui dit aimer Vincent Lambert puisse diffuser de telles images de lui sur les réseaux sociauxMe Francis Fossierà franceinfo

Selon l'avocat, "cette vidéo a été tournée frauduleusement puisque la tutrice de Vincent Lambert, c'est son épouse. Cette vidéo n'aurait j'aimais dû être tournée." "Qui d'entre nous de son vivant accepterait que de telles images de lui-même soient diffusées sur les réseaux sociaux ?" s'interroge-t-il. Nous avons prévu de déposer une plainte contre les personnes qui ont filmé et contre celles qui ont diffusé."

"On est dans l'intime d'un couple, d'une famille, dénonce maître Fossier. Diffuser de telles images, parler de 'remontada' [comme l'a fait l'avocat des parents de Vincent Lambert lundi], vous vous rendez-compte ? Comme dans un match de foot...C'est inqualifiable." 

La cour d'appel de Paris a ordonné lundi 20 mai la reprise des traitements de Vincent Lambert, répondant ainsi favorablement à la demande de ses parents. Ces derniers avaient déposé un recours visant à faire exécuter les recommandations du Comité des droits des personnes handicapées de l'ONU, qui demandait de surseoir à l'arrêt des soins, dans l'attente d'un examen du dossier sur le fond.