"L'affaire Vincent Lambert a précipité les choses" : le site pour déclarer ses directives anticipées enregistre 20 fois plus de connexions depuis un mois

Le site service-public.fr qui permet de remplir ses directives anticipées a vu son nombre de connexions bondir en quelques semaines, depuis la dernière décision de justice concernant Vincent Lambert. 

Les connexions sur le site service-public.fr ont été multipliées par 20 en quelques semaines
Les connexions sur le site service-public.fr ont été multipliées par 20 en quelques semaines (AURELIE LAGAIN / FRANCE-BLEU BREIZH IZEL)

C'est une prise de conscience. Une trace à laisser si le pire arrive. Beaucoup de Français se sont intéressés aux directives anticipées ces dernières semaines. Le site dédié, service-public.fr, enregistre même 20 fois plus de connexions depuis un mois. Un phénomène lié, entre autres, aux derniers rebondissements dans l'affaire Vincent Lambert

Il y a un mois, à la surprise générale, quelques heures seulement après le début de la procédure d'arrêt des traitements du jeune homme, la cour d'appel de Paris ordonnait son maintien en vie. Cet imbroglio juridique sur fond de désaccords familiaux a remis en lumière le rôle des directives anticipées et de nombreuses personnes se sont intéressées à la démarche, malgré une certaine appréhension. 

230 000 visites sur le site en un mois 

Stéphane fait partie des personnes qui se sont connectées au site ces dernières semaines : "Nous étions à table et nous parlions de cette affaire. D'un coup, je me suis levé et j'ai imprimé des formulaires de directives anticipées." Un poids en moins pour le jeune homme, soulagé : "C'est réconfortant de se dire que c'est fait. Je vais avoir 30 ans, j'espère ne pas mourir tout de suite, mais s'il m'arrive quelque chose, je sais que ma volonté sera respectée par ma famille. Elle était déjà au courant, mais ce papier confortera mes proches dans leurs décisions."

Une précaution que de nombreux Français semblent avoir pris ces derniers jours, même s'il est impossible d'évaluer exactement le nombre exact de personnes qui a rédigé ces "dernières volontés médicales". Il n'y a pas aujourd'hui de registre national des directives anticipées. Le site a tout de même enregistré 230 000 visites du 20 mai au 16 juin, contre 10 000 seulement le mois précédent. 

Si mes enfants sont confrontés à cette situation, ils ne se poseront pas de questions. Corinneà franceinfo

Corinne elle aussi a choisi de déclarer ses directives anticipées : "C'est vrai que l'affaire Vincent Lambert a précipité les choses, confie-t-elle. Quand on voit les déchirements qu'une famille peut avoir, on se dit qu'il vaut mieux écrire les choses pour que tout soit clair."

Une fois rédigées, les directives anticipées sont valables sans limite de temps. Mais elles peuvent aussi être modifiées à tout moment. C'est la version la plus récente qui fait foi.