VIDEO. Fin de vie : vers "une sédation profonde"

Deux députés, Alain Claeys et Jean Leonetti ont remis au président de la République François Hollande un rapport sur la fin de vie, question qui continue de faire débat en France.

France 2
L'objectif d'Alain Claeys et Jean Leonetti, députés, est de donner de nouveaux droits aux patients en fin de vie, sans pour autant légaliser l'euthanasie ou le suicide assisté. Ils défendent leur vision dans un rapport remis à l'Elysée vendredi 12 décembre et proposent la possibilité d'une sédation profonde pour les patients atteints d'une maladie incurable. "Mourir dans la dignité pour vivre pleinement sa vie, telle est aujourd'hui la volonté que le législateur mettra dans la loi de notre pays", a déclaré François Hollande.

"Droit à avoir une fin de vie apaisée et digne"

"Le droit à avoir une fin de vie apaisée et digne, c'est l'objectif des soins palliatifs", explique Daniel d'Hérouville, docteur à la maison médicale Jacques Garnier. "Si l'intention de cette sédation est de soulager le patient, ok. Mais si on veut accélérer la mort par la sédation, c'est non", assure Blandine Curis, infirmière. Dès janvier 2015, un débat aura lieu à l'Assemblée nationale, suivi d'un vote au printemps. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Le député Jean Leonetti (UMP), auteur de la législation actuelle sur la fin de vie, le 14 juin 2013 à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes). 
Le député Jean Leonetti (UMP), auteur de la législation actuelle sur la fin de vie, le 14 juin 2013 à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes).  (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)