VIDEO. Fin de vie : "La démarche vient désormais du patient", affirme François Hollande

Le président a détaillé le rapport sur l'amélioration de la fin de vie, et annonce une proposition de loi en janvier.

François Hollande annonce qu'il veut instaurer "un droit nouveau à mourir". Le président de la République a pris la parole, vendredi 12 décembre, après réception du rapport sur l'amélioration de la fin de vie des deux députés Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP).

>>> Suivez les évènements de la journée en direct

"La démarche vient désormais du patient", explique François Hollande. Le rapport, qui devrait découler sur une proposition de loi, envisage une "sédation profonde et continue" pour le malade en phase terminale "qui demande à ne pas souffrir".

Le document propose de permettre à toute personne en pleine santé de rédiger des "directives sur la façon dont elle souhaite mourir". Si ce patient est "hors d'état d'exprimer sa volonté", ces "directives s'imposeront au médecin pour toutes décisions d'investigation, de traitement ou d'intervention", indique François Hollande.

Un enseignement spécifique

François Hollande a annoncé vendredi qu'un "débat sur la base d'une déclaration du gouvernement" serait "organisé dès le mois de janvier" à l'Assemblée nationale sur la fin de vie, avant "la présentation d'une proposition" de loi et le vote d'un texte. Le chef de l'État a par ailleurs annoncé qu'un "enseignement spécifique" serait proposé aux professions médicales dès la rentrée 2015.

Le président de la République, François Hollande, au palais de l\'Elysée, à Paris, le 4 décembre 2014.
Le président de la République, François Hollande, au palais de l'Elysée, à Paris, le 4 décembre 2014. (PATRICK KOVARIK / AFP)