VIDEO. Fin de vie: 2% des Français ont rédigé des directives anticipées

Un rapport sur la fin de vie a été remis récemment au président. Il propose que les directives anticipées des patients qui s'imposent aux médecins.

France 3

Un rapport, remis récemment à François Hollande, propose que les directives anticipées des patients s'imposent aux médecins, pour s'opposer par exemple à tout acharnement thérapeutique. Certains ont déjà rédigé leurs directives anticipées. Ils sont 2%.

"Il faut choisir comment terminer sa vie"

C'est le cas de Robert Wohlfahrt militant au sein de l'association pour le droit de mourir dans la dignité: "chacun peut tomber malade et avoir un accident, avoir un problème et ne plus pouvoir gérer sa vie, il faut pouvoir choisir comment terminer sa vie" explique-t-il au micro de France 3.

Dans ses directives, il demande à bénéficier d'une sédation terminale en cas de pathologie incurable. Il faut confier un exemplaire à son médecin traitant ou à une personne de confiance. En cas de modification de la loi Léonetti, les directives anticipées des patients pourraient s'imposer aux médecins et modifier leur rapport avec les patients.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne âgée en fin de vie à l\'hôpital de La Rochelle (Charente-Maritime).
Une personne âgée en fin de vie à l'hôpital de La Rochelle (Charente-Maritime). (AUGE / SIPA)