Cet article date de plus de sept ans.

Neuf Français sur dix se disent favorables à une loi autorisant l'euthanasie

Quand il s'agit de décider d'une euthanasie à la place d'une personne malade qui n'est pas en mesure de faire connaître sa décision, 53% jugent que c'est à la famille de le faire, 41% au médecin et seulement 6% à un juge.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Parmi les 65 ans et plus, 98% se prononcent pour une évolution de la législation française sur l'euthanasie, selon un sondage BVA publié le 26 juin 2014. (GODONG / BSIP / AFP)

Les Français prêts à aller plus loin que la loi Leonetti. Près de neuf personnes sur dix (89%) se disent favorables à une loi autorisant l'euthanasie, selon un sondage BVA paru jeudi 26 juin dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.

L'étude, réalisée mercredi 25 juin à la suite de l'acquittement à Pau du docteur Nicolas Bonnemaison, qui avait décidé seul d'avancer la mort de certains patients en phase terminale, ne révèle une opposition à l'euthanasie légalisée que chez 11% des personnes interrogées. Parmi les 65 ans et plus, 98% se prononcent pour une telle évolution de la législation française.

Quand il s'agit de décider d'une euthanasie à la place d'une personne malade qui n'est pas en mesure de faire connaître sa décision, 53% jugent que c'est à la famille de le faire, 41% au médecin et seulement 6% à un juge.

 

Sondage réalisé le 25 juin auprès d'un échantillon de 979 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès Bonnemaison

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.