L'Assemblée entame son débat sur la fin de vie

Les députés examinent à partir de ce mardi 10 mars la proposition de loi sur la fin de vie présentée par l'UMP Jean Leonetti et le socialiste Alain Claeys. Elle prévoit notamment un "droit à la sédation profonde".

FRANCE 2

Invité des 4 Vérités sur France 2 ce matin, Jean Leonetti a défendu son texte sur la fin de vie avant les débats au Parlement : "La mort, ce n'est ni de droite ni de gauche. Peut-être que nous pouvons faire en sorte que ces départs se fassent de manière sereine et apaisée, pour celui qui accompagne comme pour celui qui s'en va". Le député UMP des Alpes-Maritimes estime qu'il n'y a "pas assez de soins palliatifs en France"

Qu'est-ce que la sédation profonde

Le point fort de cette nouvelle loi Leonetti, c'est un "droit à la sédation profonde". "Le malade, s'il est en fin de vie et s'il continue à souffrir, pourra réclamer, si la loi est votée, le droit de dormir avant de mourir", explique le député, et il ajoute que désormais, c'est le malade qui décidera, et non plus le médecin. Jean Leonetti reste néanmoins opposé à l'euthanasie, car selon lui, on constate des dérives dans les pays qui la pratiquent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean Leonetti, député UMP, à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 21 janvier 2015.
Jean Leonetti, député UMP, à l'Assemblée nationale, à Paris, le 21 janvier 2015. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)