L'Assemblée adopte la nouvelle loi sur la fin de vie

La nouvelle loi sur la fin de vie a été adoptée ce mardi 17 mars à l'Assemblée. 436 voix contre 34.

FRANCE 3

Mardi 17 mars, les députés ont adopté à une écrasante majorité (436 voix contre 34) le texte de loi sur la fin de vie. Un texte qui repose sur deux principes forts : les directives anticipées du patient et le droit à la sédation profonde.
Ces pratiques sont déjà en place dans les unités de soins palliatifs. Dans cet établissement parisien, 200 malades sont accueillis chaque année, ils viennent y finir leur vie, et apaiser leur douleur. Andrée Rivière est paralysée, elle a la maladie de Charcot. Depuis des mois, elle réfléchit à sa fin de vie. Elle se trouvera dans peu de temps en grande détresse respiratoire. "Tant que je n'ai pas trop mal, je veux que ça continue. Mais le jour où il faut m'ouvrir la gorge, je ne veux pas arriver à ça", confie-t-elle au micro de France 3.

La sédation profonde autorisée dans tous les hôpitaux

Dans les unités de soins palliatifs, on a recours depuis quinze ans à la sédation profonde pour abréger des souffrances insupportables. Le malade est plongé dans un sommeil dont il ne se réveillera pas. La sédation profonde, 96% des Français l'approuvent. Grâce au nouveau texte de loi sur la fin de vie, elle va désormais être autorisée à l'hôpital.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'examen de la proposition de loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie doit débuter à l\'Assemblée nationale, le 10 mars 2015.
L'examen de la proposition de loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie doit débuter à l'Assemblée nationale, le 10 mars 2015. (JOHNER IMAGERS / GETTY IMAGES)