Cet article date de plus d'un an.

Environnement, politique, cinéma, espace, sport... 23 noms pour 2023

Pour 2023, franceinfo vous propose une liste de personnalités qui feront l'actualité, à un moment ou un autre au cours de l'année qui commence.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 13 min
23 noms pour 2023. (AFP / MAXPPP)

Une syndicaliste et un ministre du Travail, un roi et un rappeur, une footballeuse et un comédien, un milliardaire et un journaliste otage... Il y a même une fusée. Voici, par ordre alphabétique, 23 noms que vous devriez entendre en 2023.

Taraneh Alidoosti, actrice iranienne

C'est une actrice iranienne que l'on a vue dans les films d'Asghar Farhadi, militante des droits des femmes, et elle avait apporté à plusieurs reprises son soutien sur Instagram aux manifestations en Iran. Taraneh Alidoosti, 38 ans, a été arrêtée le 17 décembre 2022, après avoir condamné l'exécution de Mohsen Shekari, le premier condamné à mort depuis le début des manifestations déclenchées par la mort le 16 septembre de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans. Près de 500 personnalités du cinéma mondial ont depuis appelé à sa libération. Depuis le début de la contestation, des centaines de personnes ont été tuées, des milliers arrêtées et deux hommes de 23 ans ont été pendus.

Taraneh Alidoosti. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Ariane 6, fusée européenne

Ariane 5 n'est (bientôt) plus, vive Ariane 6 ! Le vol inaugural de la très attendue fusée de l'ESA est programmé pour le quatrième trimestre 2023, et tout nouveau retard de ce lanceur lourd fragiliserait les ambitions spatiales européennes. Initialement prévu pour 2020, le premier vol d'Ariane 6 avait déjà dû être reporté de deux ans en raison de la pandémie de Covid-19 et de certaines difficultés de mise au point. Le temps presse, pour remplir les missions d'Ariane 5 et de la fusée russe Soyouz, et contrer la féroce concurrence de l'américain SpaceX, mais aussi de Vulcan, un lanceur lourd américain dont le premier vol est également programmé pour 2023.

Ariane 6. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Halle Bailey, actrice et chanteuse américaine

"#NotMyAriel", avaient répliqué les conservateurs américains après l'annonce de sa participation au prochain projet Disney. Cette actrice et chanteuse de R'n'B afro-américaine incarnera Ariel dans La Petite Sirène. Sur les réseaux sociaux, certains fans disent regretter que Disney n'ait pas choisi une actrice ressemblant à la princesse du dessin animé : une fille blanche aux cheveux roux. Qu'importe, pour le réalisateur Rob Marshall, il était évident qu'Halle Bailey était la parfaite Ariel. La sortie du film est prévue pour mai 2023.

Halle Bailey. (MICHAEL TRAN / AFP)

Marie Buisson, syndicaliste française

Elle pourrait devenir la première femme à la tête de la CGT, 127 ans après la création du syndicat. Philippe Martinez a annoncé qu’il passerait la main en 2023 et a proposé le nom l’actuelle secrétaire générale de la Ferc-CGT, la fédération de l'éducation, de la recherche et de la culture, pour lui succéder. Réponse lors du 53e congrès du syndicat, du 27 au 31 mars 2023 à Clermont-Ferrand. Sa prise de poste interviendrait en plein débat autour de la réforme des retraites, voulue par le gouvernement.

Marie Buisson. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Vincent Cassel, acteur français

À 56 ans, l’acteur déjà incontournable du cinéma français confirmera sa place en 2023. Il jouera Athos dans les deux volets de la superproduction française Les Trois Mousquetaires, qui sortiront respectivement en avril et décembre prochain. L’acteur césarisé, qui interprètera César dans le nouveau film Astérix et Obélix L'empire du milieu de Guillaume Canet, sera aussi à l’affiche de la première série franco-britannique d’AppleTV, Liaison.

Vincent Cassel. (FRAZE HARRISON / GETTY IMAGES VIA AFP)

Charles III, souverain britannique

73 ans qu'il attendait ça : Charles III est désormais assis sur le trône britannique. Il sera couronné en mai, un peu moins d'un an après la mort de sa mère, l'emblématique reine Elizabeth II. Et son année promet de ne pas être de tout repos : il devra réussir à maintenir l'unité du Royaume et à préserver la Couronne, alors que l'on attend le 10 janvier la publication des Mémoires du prince Harry, qui vit désormais aux Etats-Unis avec sa compagne Meghan Markle.

Charles III. (JUSTIN TALLIS / POOL / AFP)

Olivier Dubois, journaliste français

Il est le seul otage français au monde. Le journaliste Olivier Dubois, collaborateur régulier du journal Libération, du magazine Le Point ou encore de Jeune Afrique, est retenu en otage au Mali depuis près de deux ans. Il a été enlevé le 8 avril 2021 en plein centre-ville de Gao, au nord du Mali, par le Jnim, une organisation terroriste affiliée à Al-Qaïda. La France fait "tout son possible pour permettre la libération" d’Olivier Dubois, a assuré en décembre la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna. La dernière preuve de vie du journaliste remonte à mars 2022.

Olivier Dubois. (AFP)

Antoine Dupont, rugbyman français

Le demi de mêlée du Stade toulousain, leader du Top 14 en cette fin d’année 2022, se prépare avec les Bleus à jouer à domicile pour la Coupe du monde 2023, qui démarrera le 8 septembre au Stade de France. Désigné meilleur joueur du monde World Rugby en 2021, Antoine Dupont est capitaine d’un XV de France qui reste sur 13 victoires consécutives. Prochain match : le premier tour du Tournoi des Six nations, face à l’Italie, le 5 février prochain. Mais les ambitions du rugbyman ne s’arrêtent pas en 2023 : il espère pouvoir participer aux Jo de Paris 2024 au sein de l’équipe de France de rugby à 7 et ajouter pourquoi pas le titre olympique qui manque encore à son palmarès.

Antoine Dupont. (JULIEN DE ROSA / AFP)

Olivier Dussopt, ministre français

Il a été membre du PS jusqu'en 2017, mais n'est désormais plus tellement apprécié à gauche. Ce n'est pas le plus connu des politiques et, pourtant, l'actuel ministre du Travail sera en première ligne sur les retraites... après avoir fait passer une autre réforme électrique : l'assurance chômage. Il est aussi embarqué dans le projet de loi sur l'immigration, dont l'examen est prévu en début d'année. Bref, son agenda est (très) chargé en 2023 et il pourrait bien devenir une pièce maîtresse du second quinquennat d'Emmanuel Macron.

Olivier Dussopt. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Irène Frachon, médecin et lanceuse d'alerte française

Le marathon judiciaire recommence. En 2007, cette pneumologue brestoise alerte l'Agence française du médicament quant au risque de développement de maladies cardiaques provoqué par le médicament Mediator. En mars 2021, les laboratoires Servier, à l'origine de cet antidiabétique, sont condamnés pour "tromperie aggravée" et "homicides et blessures involontaires" mais pas pour "escroquerie". Le parquet de Paris fait appel de cette relaxe partielle. L'affaire du Mediator sera donc de retour devant la justice du 9 janvier au 28 juin 2023. La lanceuse d'alerte sort Mediator, un crime chimiquement pur début janvier, une BD co-écrite avec l'ancien journaliste Éric Giacometti, qui retrace l'histoire mortelle du médicament.

Irène Frachon. (FRED TANNEAU / AFP)

Ekrem Imamoglu, homme politique turc

L’actuel maire d’Istanbul a été condamné en décembre 2022 à deux ans, sept mois et 15 jours de prison pour avoir "insulté" des membres du conseil électoral turc en 2019. Figure du Parti républicain du peuple (CHP), il est vu comme un symbole de l’opposition à Erdogan, notamment pour l’élection présidentielle de juin prochain. Le président sortant fêtera en 2023 ses 20 ans au pouvoir, et devra faire face à une opposition unie de six partis. Qui que soit son candidat, il est donné gagnant par les sondages face à Erdogan. Ekrem Imamoglu est dans le viseur du président turc après avoir remporté en 2019 la mairie d’Istanbul, dirigée depuis 25 ans par l’AKP, le parti au pouvoir. Il a fait appel de sa condamnation, mais si elle est confirmée, il sera inéligible pour toute la durée de sa peine.

Ekrem Imamoglu. (OZAN KOSE / AFP)

Andriy Kostin, procureur général d'Ukraine

Vous n'avez probablement jamais entendu parler de lui et pourtant, il aura un rôle crucial en Ukraine lors des prochains mois. Andriy Kostin, ancien avocat et député, a été désigné procureur général d'Ukraine en juillet 2022. C'est à lui qu'il revient donc de superviser les enquêtes menées par la justice ukrainienne pour les crimes de guerre commis par les soldats russes dans le pays. 36 000 cas ont déjà été identifiés, a-t-il annoncé en octobre. Il plaide pour la création d'un tribunal spécial international pour l'Ukraine.

Andriy Kostin. (SAMUEL CORUM / GETTY IMAGES VIA AFP)

Luiz Inácio Lula da Silva, ancien et futur président brésilien

Dès le 1er janvier, Luiz Inácio Lula da Silva, dit Lula, succédera à Jair Bolsonaro à la tête du Brésil, 12 ans après avoir quitté le pouvoir. Une année de transition s’annonce et Lula porte déjà le costume de sauveur de l’Amazonie. Le nouveau président, qui avait mis la protection de l’environnement au cœur de sa campagne, est scruté dans le monde entier : la déforestation a atteint son niveau le plus haut depuis 2008, selon la revue Nature. Entre 2018 et 2021, 34 000 km2 de forêt ont été détruits. Mais les experts sont plutôt confiants face au bilan de Lula : entre 2003 et 2011, il avait réussi à réduire la déforestation de 80%. Et il pourrait, en 2023, relancer le Fonds Amazonien, qui finance des projets pour protéger la forêt primaire.

Lula. (CARLOS COSTA / AFP)

Yusaku Maezawa, milliardaire japonais

Il doit devenir en 2023 le premier civil à avoir participé à deux vols spatiaux. Yusaku Maezawa a invité huit personnes à embarquer avec lui pour un voyage autour de la Lune. Le passionné d’espace, 27e homme le plus riche du monde selon Forbes, a lancé un appel à candidatures sur internet pour cette mission baptisée "Dear Moon". Ce sont des artistes, un Youtuber, un chanteur, entre autres, qui embarqueront dans la fusée Starship de SpaceX, la plus puissante jamais construite. Déjà premier touriste de l’espace, Yusaku Maezawa a passé 12 jours à bord de l’ISS en 2021, documentant son voyage sur sa chaîne Youtube et encourageant "un maximum de gens puissants" à faire comme lui, pour voir et traiter "la Terre différemment".

Yusaku Maezawa. (PHILIP FONG / AFP)

Ninho, rappeur français

Ninho semble avoir pris ses aises dans le canapé étroit du haut du classement des écoutes sur les plateformes de streaming. À 26 ans, le gros calibre du rap français décroche cette année sur Apple Music la première place avec Jefe, numéro un quasiment partout. Numéro 2 toutes plateformes confondues, l'enfant de Longjumeau aux 100 singles d'or sortira en octobre 2023 son prochain album, qui devrait le conforter dans sa place aux sommets.

Ninho. (FRED TANNEAU / AFP)

Luc Remont, patron d'EDF

Plusieurs dossiers brûlants sont sur le bureau de l’homme d'affaires et ingénieur de 53 ans, désormais PDG d’EDF depuis novembre dernier. À commencer par celui du nucléaire. Alors que le prix de l’électricité explose à cause d’une production historiquement basse, près de la moitié des réacteurs français sont à l’arrêt, pour maintenance ou à cause de problèmes de corrosion. Il hérite aussi de la gestion du chantier de la construction de l’EPR de Flamanville, qui accuse dix ans de retard et plus de dix milliards d’euros de surcoût. Sans compter qu’à plus long terme, Emmanuel Macron prévoit la construction de six nouveaux réacteurs nouvelle génération, et qu'EDF doit aussi accélérer sur les renouvelables.

Luc Remont. (LOU BENOIST / AFP)

Wendie Renard, footballeuse française

Elle guidera les Bleues lors de la Coupe du monde féminine de football qui s'ouvrira le 20 juillet 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande. La joueuse de l'Olympique lyonnais et ses coéquipières affronteront le Brésil et la Jamaïque en début de compétition. Les huitièmes de finale ne sont pas un objectif inatteignable pour les Françaises, cinquièmes au classement Fifa. Autre joie du tirage au sort : elles n'affronteraient les États-Unis, leur bourreau en quart de finale en 2019, que lors de la finale, le 20 août à Sydney.

Wendy Renard. (FRANCK FIFE / AFP)

Margot Robbie, actrice australienne

À 32 ans, elle est la tête d’affiche de trois films très attendus en 2023 comme Babylon, du réalisateur oscarisé Damien Chazelle ou encore le dernier Wes Anderson, Asteroid City. Elle incarnera également la célèbre poupée Barbie, au côté de Ryan Gosling, dans la superproduction réalisée par Greta Gerwig en juillet prochain. L'année de l'Oscar pour celle qui a déjà crevé l'écran dans Once Upon a Time In Hollywood, le dernier Tarantino ?

Margot Robbie. (JON KOPALOFF / GETTY IMAGES VIA AFP)

Debra Roberts, scientifique sud-africaine

Son nom vous est sans doute inconnu, comme l'est celui de l'homme à qui elle pourrait succéder : Debra Roberts fait partie des scientifiques cités pour reprendre la présidence du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) en 2023, à la fin du mandat du Sud-Coréen Hoesung Lee. Biogéographe, cette Sud-Africaine de bientôt 62 ans copréside le groupe de travail 2 du Giec qui traite des conséquences du changement climatique, de l’adaptation et de la vulnérabilité au changement. C'est ce qu'elle fait aussi à l'échelon local, dans sa ville de Durban, où elle est en charge de la planification environnementale et de la protection de l'environnement. 

Debra Roberts. (CHONG JUN LIANG / ST / SINGAPORE PRESS HOLDINGS VIA AFP)

Rosalia, chanteuse espagnole

Déferlantes, Vieilles Charrues, Lollapalooza... À tout juste 30 ans, après avoir chanté à guichets fermés aux États-Unis, en Argentine, en Belgique ou en Espagne, place à la France, où la superstar de la pop s'invite en 2023 en tête d'affiche des festivals d'été. Enfant prodige du flamenco, Rosalia Vila i Tobella découvre ce genre durant l'enfance, dans sa Catalogne natale, grâce à des amis d'origine andalouse. Elle s'éloigne ensuite du genre pour en télescoper d'autres, ici la pop, là le hip-hop, ou encore le jazz, l'electro, le reggaeton. Tantôt intime, tantôt audacieuse. Et ça cartonne.

Rosalia. (FRAZER HARRISON / GETTY IMAGES VIA AFP)

Squeezie, youtubeur français

2023 sera-t-elle l’occasion d’un nouveau record pour le premier Youtubeur français ? Lucas Hauchard, alias Squeezie, près de 18 millions d’abonnés, a déjà évoqué la deuxième édition de son GP Explorer, une course de Formule 4 disputée par 22 personnalités d’internet en octobre 2022, qui lui avait permis de battre un record en atteignant le million de spectateurs en direct sur la plateforme Twitch, le 8 octobre 2022. Record battu quelques semaines plus tard par le streamer Amine et son Eleven All Star Game, un match de football organisé au stade Jean-Bouin, à Paris, entre 11 personnalités françaises d’internet et leurs homologues espagnoles, qui avait rassemblé plus de 1,5 million de spectateurs sur Twitch.

Squeezie. (OLIVIER ARANDEL / LP / MAXPPP)

Victor Wembanyama, basketteur français

18 ans (19 ans le 4 janvier), et déjà, les yeux du basket mondial sont braqués sur lui. Il faut dire que Victor Wembanyama et ses 2,21m attirent les regards : il est à lui seul le meilleur marqueur, rebondeur et contreur du championnat de basket français. Preuve de l'intérêt des clubs américains, la NBA a acheté les droits télés étrangers de la Betclic Elite pour suivre les exploits du prodige des Metropolitans 92. 2023 devrait être l'année de son explosion. On l'attend n°1 lors de la draft 2023  un honneur qu'aucun Français n'a eu jusqu'à présent  et il devrait faire ses premiers pas avec l'équipe de France dans une compétition officielle en Coupe du monde 2023. Victor Wembanyama a déjà remporté deux médailles d'argent avec les équipes tricolores chez les jeunes.

Victor Wembanyama. (JEAN CATUFFE / DPPI VIA AFP)

X, bébé indienne

Seules la date de l'heureux événement et l'identité de l'enfant sont encore inconnues : courant 2023, il suffira d'une naissance pour que l'Inde dépasse la Chine – dont la population n'augmente plus – et devienne le pays le plus peuplé du monde, selon les projections de l'ONU. De 1,2 milliard d’habitants en 2011, la population indienne devrait atteindre 1,4 milliard en 2023. Parions que cette naissance symbolique sera celle d'une petite fille, dans ce pays qui connaît pourtant un déficit de naissances féminines. Pour des raisons économiques et culturelles, les Indiennes qui peuvent se le permettre ont fréquemment recours à l'échographie et préfèrent avorter plutôt qu'avoir une fille.

Un bébé en Inde (illustration). (ARUN SANKAR / AFP)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.