Près de Reims, des vélos-bureaux pour aider les enfants à se concentrer

Publié
Des vélos bureaux pour se concentrer à l'école
FTR
Article rédigé par
France Télévisions

L'école primaire Sainte-Anne de Charleville-Mézières a installé des vélos-bureaux dans ses classes. Le but de ce nouveau dispositif est de canaliser l'énergie des élèves pour améliorer leur concentration. #IlsOntLaSolution

Pour la rentrée 2022, l'école privée Sainte-Anne de Charleville-Mézières s'est dotée de cinq vélos-bureaux, un concept tout droit venu du Canada. Il s'agit de bureaux surélevés à pédales prévus pour que les enfants puissent travailler et pédaler en même temps. Ces nouveaux équipements ont pour objectif d'améliorer la concentration des élèves. Cette initiative, parfois présentée comme une alternative à la punition, a déjà vu le jour dans d'autres établissements en France. 

Dans cette école, ce sont toutes les classes à partir du CE2 qui sont équipées de vélos-bureaux. Les enseignants sont conscients que les enfants ont naturellement besoin d'être en mouvement, d'où la nécessité de canaliser et de rediriger ce surplus d'énergie. "Lorsque l'on a trop d'énergie, on va avoir tendance à se dissiper, à regarder à droite à gauche. Là justement en pédalant, l'énergie passe par le corps et ça permet aux enfants de mieux se concentrer", explique Élodie Futrzynski, enseignante dans les classes de CM1 et CM2.

Des enfants plus calmes

Les vélos-bureaux permettent aux enfants de se défouler pour ensuite mieux gérer leurs émotions et être plus calmes. "Ça m'aide à me concentrer plus facilement car quand j'ai de l'énergie, je parle, parfois je regarde partout", raconte Jules. Des règles d'utilisation ont été mises en place par les enseignants : ce sont les élèves les plus dissipés qui sont désignés pour utiliser le vélo-bureau. 

L'école a également mis à disposition des élèves des casques anti-bruit pour la concentration et des élastiques anti-stress au pied des bureaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.