Le TDAH, un trouble de l'attention difficile à diagnostiquer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Le TDAH, un trouble de l'attention difficile à diagnostiquer
FRANCE 3
Article rédigé par
F.Mathieux, Y.Relat, D.Fossard, N.Karczinski - France 3
France Télévisions

Samedi 12 juin marquera la première journée mondiale de sensibilisation au trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Les équipes de France Télévisions ont rencontré Pauline, 10 ans, au TDAH diagnostiqué tardivement, et l'on suivie dans son quotidien. 

Les troubles de déficit de l'attention touchent deux millions de personnes en France, dont 800 000 enfants. Pauline en fait partie : à 10 ans, elle est une enfant toujours en mouvement, impulsive et distraite en permanence. Quand il faut faire ses devoirs, elle est incapable de s'installer à un bureau. Sa mère, Stéphanie Jacquet, présidente de l'association "TDAH - pour une égalité des chances", a dû s'adapter. "On ne peut pas avoir une éducation ordinaire avec un enfant qui a un TDAH (trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité), il faut essayer de ruser, faire ça sous forme de jeu, de manière active, interactive", explique-t-elle.

Un diagnostic difficile

Ce trouble provoque aussi chez Pauline de fortes angoisses. Elle s'aide d'objets anti-stress pour se concentrer, et d'un punching-ball pour frapper dedans quand elle est énervée. Le diagnostic est arrivé tardivement, après de nombreuses années d'errance médicale. Sa mère s'est souvent sentie jugée par les autres parents. Pour aider à diagnostiquer le TDAH, le psychiatre Jean-Baptiste Alexanian propose de nombreuses vidéos sur Youtube. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enfance et adolescence

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.