VIDEO. Un proviseur de Seine-Saint-Denis frappé par un élève témoigne : "Je ne fais pas ce métier pour me faire agresser"

Mustapha Chelouah, 47 ans, proviseur depuis plus de dix ans en Seine-Saint-Denis, a été agressé par un de ses élèves le 6 octobre. Pour une simple histoire de casquette.

Les enseignants et des proviseurs sont en première ligne ces derniers jours dans les agressions perpétrées dans plusieurs établissements scolaires de région parisienne. Un instituteur a été roué de coups devant ses élèves de CE 2 à Argenteuil. En Seine-Saint-Denis, c'est la proviseure d'un lycée de Tremblay-en-France qui a été frappée à la grille de son établissement. Mustapha Chelouah, 47 ans, proviseur depuis plus de dix ans en Seine-Saint-Denis, a lui aussi été agressé par un de ses élèves le 6 octobre, pour une simple histoire de casquette. Il témoigne devant la caméra de France 2 ce mardi 18 octobre.

"Pour s'élever, un élève a besoin d'adultes"

Ce jour-là, un élève le bouscule, le prend par le cou. D'autres élèves sont venus pour empêcher le garçon "d'aller plus loin", raconte Mustapha Chelouah. "Je ne fais pas ce métier-là pour me faire agresser", dit-il. C'est grâce à "l'accueil de ses équipes" qu'il a repris le travail dans son lycée après deux jours d'arrêt de travail : "Quand on est chef d'établissement, on est capitaine d'un navire, et le capitaine se doit d'être présent", ajoute-t-il.

"Un élève est un être qui s'élève, non ?" lance le professeur, convaincu du rôle qu'il a à jouer devant ses élèves et "pour s'élever, il a besoin d'adultes et les adultes, ce sont les enseignants, ce sont les personnels de direction et toutes les structures qui sont autour". Mustapha Chelouah le répète : sa volonté est de continuer son métier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran montrant Mustapha Chelouah, 47 ans, proviseur dans un lycée de Seine-Saint-Denis.
Capture d'écran montrant Mustapha Chelouah, 47 ans, proviseur dans un lycée de Seine-Saint-Denis. (FRANCE 2)