VIDEO. Près d'un prof sur deux constate que ses élèves n'ont pas pris de petit déjeuner

Quarante-sept pour cent des professeurs des écoles observent que des élèves de leur classe arrivent le ventre vide le matin, selon une étude du Crédoc. 

FRANCE 2

Partir à l'école le ventre vide n'est pas un phénomène rare : 47% des professeurs des écoles constatent que des élèves de leur classe n'ont pas pris de repas le matin, selon une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) dévoilée jeudi 27 août par Le Parisien"Pis, dans 4 cas sur 10, ce n'est pas un simple 'oubli', remarquent-ils, pour l'enfant, c'est devenu quasi quotidien", écrit le quotidien. 

Les établissements dits "difficiles" très concernés

Cette enquête a été menée auprès de 500 professeurs du CP au CM2, dont la moitié travaillent en Réseau d'éducation prioritaire. Dans ces écoles en difficulté, jusqu'à six élèves par classe n'ont pas pris de petit déjeuner, contre trois par classe dans les autres établissements.

"Le petit déjeuner est une victime collatérale du manque de sommeil et des repas du soir trop copieux et de plus en plus tardifs", estime Laurence Plumey, médecin nutritionniste, interrogé par le quotidien. Pour pallier l'absence de repas, les experts invitent à glisser une collation dans le cartable des enfants. 

Selon une enquête du Credoc, près d\'un professeur des écoles sur deux (47%) a constaté que, dans sa classe, des élèves ne prenaient pas de petit déjeuner.
Selon une enquête du Credoc, près d'un professeur des écoles sur deux (47%) a constaté que, dans sa classe, des élèves ne prenaient pas de petit déjeuner. (MAXPPP)