VIDEO. Le carnet de notes, l'angoisse de tous les élèves

À l'occasion des journées de réflexion sur l'avenir de la notation des élèves, France 2 revient sur le débat qui fait rage depuis de nombreuses années opposant les parents et les enfants. Petit historique du fameux carnet de notes.

FRANCE 2

Les mauvaises notes sont la hantise des élèves. En 1969, le ministre de l'Éducation supprime le système de notation par chiffres pour les remplacer par des lettres qui représentent des groupes de niveaux. Une décision plébiscitée par les élèves à l'époque : "Je préfère être noté avec les lettres parce que deux élèves qui ont un A ne sauront pas lequel a le plus. Il n'y aura pas de supériorité entre ces deux élèves" expliquait une élève.

Mais les parents sont habitués au carnet de notes, les lettres sont trop vagues. Deux ans plus tard, la loi est revisitée pour revenir aux notes chiffrées au regret de certains enseignants.

Comment évaluer les élèves sans leur mettre de note ?

Cette interrogation est un véritable casse-tête qui traverse le temps. Dans les années 80, les enseignants multiplient les expériences en mettant en place des tableaux d'évaluation. Or, le système est loin d'être concluant, car encore une fois opaque.

La notation reste la clé de voûte du système éducatif. Aujourd'hui, le débat est encore au rendez-vous.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une majorité de parents se disent démunis (56%) face à une mauvaise note, qu\'ils n\'arrivent pas toujours à décrypter, selon un sondage OpinionWay pour l\'Apel, publié mardi 18 novembre 2014. 
Une majorité de parents se disent démunis (56%) face à une mauvaise note, qu'ils n'arrivent pas toujours à décrypter, selon un sondage OpinionWay pour l'Apel, publié mardi 18 novembre 2014.  (NATHAN ALLIARD / PHOTONONSTOP / AFP)