Vidéo Covid-19 : l'obligation vaccinale des enseignants, un "dernier recours", pour Jean-Michel Blanquer

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports se veut optimiste en estimant à "environ 90% l'intention vaccinale des professeurs."

L'obligation vaccinale des enseignants, c'est un "dernier recours", a déclaré Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, ce mercredi 28 juillet sur franceinfo. Pour l’instant, "on n'en est pas là."

>> Suivez notre direct après les annonces de Jean-Michel Blanquer

Le ministre réagissait notamment aux propos de la présidente de la Société française de pédiatrie qui a plaidé sur franceinfo ce mercredi matin pour une vaccination obligatoire des enseignants au lycée. "Je respecte ce point de vue et la Société française de pédiatrie qui a été très précieuse pendant cette crise par les avis qu'elle a donnés et que j'ai regardé très attentivement", mais "à ce stade, le pourcentage de professeurs se vaccinant est très important."

"On fait des enquêtes ministérielles. Au moment où je vous parle, je pense que ça a dépassé les 80% d'enseignants vaccinés, ce chiffre était autour de 70-75% au moment de l'entrée en vacances."

Jean-Michel Blanquer

à franceinfo

Le ministre se veut optimiste en estimant à "environ 90% l'intention vaccinale des professeurs". "Nous aurons une enquête à la fin du mois d'août nous permettant de savoir ce qu'il en est. Évidemment, il faut que ce chiffre aille le plus proche possible de 100% pour que nous n'allions pas vers l'obligation vaccinale."

L'élément déclencheur qui pourrait provoquer, en dernier recours cette obligation vaccinale, c'est "un pourcentage trop faible de professeurs vaccinés". "C'est quand même beaucoup plus souhaitable que chacun comprenne que c'est son intérêt de se faire vacciner et que c'est l'intérêt des autres" et "les professeurs, par définition, enseignent la rationalité. Ils font partie des corps de métier qui se vaccinent. Donc, moi, c'est surtout à ça que je fais confiance", a-t-il conclu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.