Cet article date de plus de six ans.

Vidéo A Aubervilliers, Najat Vallaud-Belkacem dénonce une attaque "d'une grande gravité" sur un enseignant

Un instituteur d'une école maternelle a été blessé au cutter et aux ciseaux. La ministre s'est rendue sur place.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) après l'agression d'un enseignant, le 14 décembre 2015. (FRANCE 2)

Un instituteur d'une école maternelle d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) a été blessé au flanc et à la gorge, lundi 14 décembre, par un homme armé d'un cutter et de ciseaux, qui aurait invoqué l'Etat islamique pour justifier son acte. Son pronostic vital n'est pas engagé. La ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, s'est rendue sur place. Elle a dénoncé un acte "d'une grande gravité" et assuré que la sécurité des établissements scolaires serait renforcée.

A Aubervilliers, Najat Vallaud-Belkacem dénonce une attaque "d'une grande gravité" sur un enseignant

Un établissement "censé être un sanctuaire"

L'attaque s'est produite "dans un établissement scolaire, qui est censé être un sanctuaire", a jugé la ministre, qui a rencontré les enseignants. Une équipe mobile de sécurité sera mobilisée pour assurer la sécurité de l'établissement, et des écoles alentour.

> Suivez l'enquête sur l'agression d'Aubervilliers en direct.

"Nous allons continuer, avec le ministère de l'Intérieur, à renforcer les mesures de sécurité", a promis Najat Vallaud-Belkacem. Des mesures avaient déjà été mises en place après les attentats de janvier, notamment dans l'école d'Aubervilliers. Mais les contrôles n'étaient pas en place hors des heures de cours, au moment où s'est produite l'agression, explique un responsable syndical à francetv info.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.