Cet article date de plus de huit ans.

Un professeur accusé de faire chanter des parents d'élèves

INFORMATION FRANCE BLEU NORD | Les parents d'un lycéen de l'Avesnois, dans le Nord, ont porté plainte contre un professeur. Ils l'accusent de leur avoir extorqué près de 2.000 euros pour fermer les yeux sur une bêtise de leur fils.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Tout commence le 9 décembre 2011. Un professeur de lycée, âgé
de 53 ans, affirme avoir reçu une boulette de papier en plein visage, pendant
la classe. Depuis l'incident, il souffrirait de maux de tête.

Il convoque alors les parents de l'élève et leur propose de
conclure un "marché" : 10.000 euros et il ne dira rien à sa
hiérarchie. Après quelques discussions, la somme baisse, jusqu'à 7.500 euros ;
le professeur prépare un véritable contrat, qu'il fait signer aux parents, qui
s'engagent à verser chaque mois 300 euros à l'enseignant. De façon très
précise, le document grave dans le marbre les dates de versement, et le type de
règlement accepté, le mandat cash.

Les versements mensuels se déroulent de façon normale à
partir de juin 2012. Mais, surprise, il y a trois semaines, l'élève en question
est exclu définitivement du lycée, pour "oisiveté". Un incident qui
va tout déclencher : le père, agent de maintenance, demande des
explications au proviseur du lycée, et lui déballe toute l'histoire. C'est
alors le proviseur qui lui conseille de porter plainte contre l'enseignant, qui
lui, nie de façon catégorique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.