Un livre d'histoire destiné aux étudiants pointé du doigt pour conspirationnisme

L'ouvrage édité par Ellipses présente notamment le 11-Septembre comme un événement "sans doute orchestré par la CIA".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les attentats du 11-Septembre à New York. (HENNY RAY ABRAMS / AFP)

Un passage "inadmissible". Des professeurs d'histoire-géographie de l'association Clionautes dénoncent les fausses informations présentes dans un manuel d'histoire publié aux éditions Ellipses, rapporte Le Monde, mardi 21 janvier. Dans cet ouvrage intitulé Histoire du XXe siècle en fiches, un chapitre consacré aux conflits au Proche et Moyen-Orient revient sur les événements du 11-Septembre et estime que "cet événement mondial" a été "sans doute orchestré par la CIA (services secrets) pour imposer l'influence américaine au Moyen-Orient ?"

Une phrase dénoncée par les enseignants du groupe Clionautes et par l'Observatoire du conspirationnisme, un site qui combat les théories du complot. Malgré la forme interrogative, cette incise "insinue subrepticement" une thèse conspirationniste, déplore Rudy Reichstadt, le fondateur de l'Observatoire, dans Le Monde.

Cette incise relaie une thèse complotiste que l'on peut entendre dans nos classes, dans la bouche de certains élèves, mais qu'il est inadmissible de retrouver sous la plume d'un enseignant et dans une parution de ce type.

Bruno Modica, porte-parole de Clionautes

dans "Le Monde"

D'autres passages posent question. Dans le même chapitre, l'Etat islamique est décrit comme pratiquant "un terrorisme aveugle à visée apocalyptique comme le nazisme". Une comparaison "pour le moins critiquable", dénonce Bruno Modica.

Un "correctif formel" va être publié

Face au tollé, la maison d'édition a fait savoir, lundi 20 janvier, qu'elle publiait un "correctif formel" sur son site internet et dans les exemplaires du livre qui n'ont pas encore été distribués en librairie. L'auteur de l'ouvrage, présenté par Ellipses comme diplômé de Sciences Po, en était à son sixième titre avec l'éditeur.

On a des processus de relecture et de supervision, mais on a laissé passer cette phrase dénuée de tout fondement, à contre-courant de nos valeurs scientifiques.

Brieuc Bénézer, directeur général d'Ellipses

dans "Le Monde"

Selon un sondage Ifop pour Conspiracy Watch et la Fondation Jean-Jaurès publié en décembre 2018, 21% des moins de 35 ans approuvent l'idée selon laquelle le gouvernement américain aurait été impliqué dans la mise en œuvre des attentats du 11 septembre 2001.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.