Tenues vestimentaires à l'école : un collège privé de Dordogne impose l'uniforme

Le collège catholique Jeanne d'Arc de la Roche-Chalais, en Dordogne, n'a pas attendu la polémique autour des tenues vestimentaires des jeunes filles pour clore le débat. Il a imposé dès la rentrée le port de l'uniforme. Les élèves comme leurs parents semblent adhérer. 

Rentrée pas comme les autres au collège privé Jeanne d'arc à la Roche-Chalais, en Dordogne. Le port de l'uniforme a été imposé dès le début du mois de septembre. Les élèves doivent tous être habillés de la même manière en haut avec des tee-shirts, des polos et des sweet-shirts identiques.

La direction de l'établissement catholique envisageait depuis deux ans la mise en place de cette tenue unique afin de lutter contre les inégalités mais aussi pour apprendre aux jeunes à se distinguer autrement que par leurs tenues vestimentaires. Le coût de ces vêtements est de 90 euros par enfant. Devant les caméras, les élèves et leurs parents semblent adhérer.

"Tenue républicaine" et port de l'uniforme

La polémique autour des tenues vestimentaires en classe a éclaté à la rentrée avec le mouvement #14septembre, lancé par des lycéennes. 

Plusieurs affaires d'élèves réprimandées dans leurs établissements scolaires pour avoir porté des tenues jugées "incorrectes", comme des mini-shorts ou des tee-shirts au dessus du nombril, ont été au centre de l'actualité.

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, a invité les jeunes filles à "s'habiller d'une façon républicaine". Une petite phrase qui a relancé le débat sur le port de l'uniforme.   

port de l\'uniforme imposé dans un collège privé de Dordogne
port de l'uniforme imposé dans un collège privé de Dordogne (France Télévisions / France 3 Aquitaine)