Cet article date de plus de quatre ans.

Sécurité dans les établissements scolaires : l'État va investir 37 millions d'euros en 2017

L'Éducation nationale a publié vendredi un communiqué pour faire le point sur la sécurité dans les établissements scolaires depuis la rentrée 2016. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Deux policières devant une école primaire de Bordeaux, le 1er septembre 2016. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Depuis la rentrée scolaire, en septembre 2016, 13 millions d'euros ont été engagés par le gouvernement pour renforcer la sécurité dans les écoles, collèges et lycées, a annoncé l'Éducation nationale dans un communiqué publié le vendredi 13 janvier.

En 2017, 37 millions d’euros supplémentaires seront injectés pour continuer les projets de gestion de crise dans les établissements scolaires. Cette année scolaire, 92 % d'entre eux ont réalisé un exercice de sécurité. Au 31 mars, la totalité des écoles et des établissements scolaires auront organisé un entraînement "attentat-intrusion".

Former 500 chefs d'établissements par an

C'est également à cette date que la totalité des recteurs et leurs équipes auront été formés à la gestion de crise. Pour cela, trois nouveaux centres de formation ont été ouverts en plus du Centre national d'entrainement des forces de gendarmerie de Saint-Astier, en Dordogne : les écoles de gendarmerie de Rochefort (Charente-Maritime) et Tulle (Corrèze) et l’école des officiers de la gendarmerie nationale à Melun (Seine-et-Marne). Toutes ces structures vont accueillir, d’ici septembre prochain, plusieurs dizaines de proviseurs, principaux et enseignants volontaires. L'objectif est d'en former 500 par année.

Autre mesure annoncée par l'Éducation nationale, d'ici la fin de l’année scolaire 2016-2017, tous les élèves de classe de troisième et les lycéens auront reçu une formation ou une initiation aux pratiques de premiers secours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.