VIDEO. La réforme des rythmes scolaires abandonnée à Crillon

Cette petite commune de l'Oise a décidé de renoncer à la semaine de quatre jours et demi. L'expérience n'a duré que deux semaines.

LUCIE CHAUMETTE - FRANCE 2

La réforme des rythmes scolaires est un échec. C'est en tout cas le constat fait à Crillon, une petite commune de l'Oise. Mi-septembre, deux semaines seulement après la rentrée des classes, le regroupement pédagogique intercommunal de Crillon, Haucourt, Vrocourt et Martincourt a décidé d'abandonner pour cette année le passage à la semaine de quatre jours et demi, a révélé Le Courrier picard, samedi 5 octobre.

Les parents d'élèves se sont mobilisés, dès l'annonce en mai de l'application des nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2013. Ils ont d'abord dénoncé une réforme appliquée "sans concertation", puis ils ont pointé un manque d'accompagnateurs pour encadrer les enfants lors des activités périscolaires. Ils ont fini par obtenir gain de cause. 

Surtout, l'inspection académique "n'a pas validé les horaires". Car le regroupement pédagogique intercommunal a appliqué la réforme avec des horaires irréguliers. Les cours finissaient tous les jours à 15h30, suivait une heure d'activités périscolaires, sauf le vendredi, où les enfants quittaient l'école à 16h30, sans activité annexe. Les animateurs d'arts plastiques, d'anglais et d'initiation à l'informatique ont été remerciés. A Crillon, la semaine de quatre jours et demi attendra donc 2014.

Le regroupement pédagogique intercommunal de Crillon, Haucourt, Vrocourt et Martincourt (Oise), en octobre 2013.
Le regroupement pédagogique intercommunal de Crillon, Haucourt, Vrocourt et Martincourt (Oise), en octobre 2013. (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)