VIDEO. En Seine-Maritime, une école restera fermée le mercredi

La commune de Ganzeville a gagné son combat devant le tribunal administratif : l'école restera fermée mercredi prochain.

DOMINIQUE DUMAS - FRANCE 3 et FRANCE 3 NORMANDIE

Soixante-six écoliers de Ganzeville (Seine-Maritime) n'accéderont pas à leur établissement, cadenassé, le mercredi. Un bras de fer entre le gouvernement et le maire, qui refuse la réforme des rythmes scolaires, s'est déplacé sur le terrain judiciaire. La commune de Ganzeville a gagné son combat devant le tribunal administratif et l'école restera fermée mercredi prochain.

Des activités payantes ou sans intérêt, selon le maire

Vingt-trois communes ont mis à exécution leur menace de ne pas ouvrir leurs écoles mercredi 3 septembre. La riposte judiciaire ne s'est pas fait attendre. "Empêcher les enfants d'accéder à l'école et empêcher les enseignants d'effectuer leur mission, ça me paraît non seulement antirépublicain mais intolérable", avait martelé la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

Le maire de Ganzeville et l'ensemble du conseil municipal ont rappelé le coût induit par cette réforme pour la commune, et dénoncé des activités payantes ou sans intérêt, selon eux, pour les enfants. D'après la municipalité, mettre des locaux à disposition à proximité de l'école était impossible. Interrogés par France 3, les parents sont partagés.

Capture d\'écran de l\'école de Granville (Seine-Maritime) qui fermera ses portes le mercredi
Capture d'écran de l'école de Granville (Seine-Maritime) qui fermera ses portes le mercredi ( FRANCE 3 NORMANDIE / FRANCETV INFO )