Sept enseignants sur dix jugent que les rythmes scolaires sont négatifs, selon un syndicat

C'est ce que montre une enquête du SNUipp, relayé par RTL. 

Une élève écrit au tableau, le 6 février 2015, dans une classe de l\'école Jean-Macé,  à Amiens (Somme). 
Une élève écrit au tableau, le 6 février 2015, dans une classe de l'école Jean-Macé,  à Amiens (Somme).  ( MAXPPP)

La réforme des rythmes scolaires semble décidément avoir du mal à convaincre. Plus de sept enseignants sur 10 (74%) estiment que la nouvelle organisation mise en place par le décret Hamon a un impact négatif sur les élèves en ce milieu d'année scolaire. C'est ce qu'indique une enquête réalisée par le Syndicat national unitaire des instituteurs professeurs des écoles et Pegc (SNUipp) et publiée sur RTL, mardi 10 février. Seuls 4% des enseignants jugent que la réforme a un impact positif.

De plus, 68% d'entre eux jugent que cette nouvelle organisation a provoqué une dégradation de leurs conditions de travail, et 81% des interrogés assurent qu'elle a une influence négative sur leur vie personnelle. Ainsi, une grande majorité (79%) demande une nouvelle organisation des horaires à l'école. Certains (70%) suggèrent notamment la suppression des activités pédagogiques complémentaires.