La réforme des rythmes scolaires est "une mauvaise chose" pour 60% des Français

Déjà expérimentée par certaines communes, la semaine de quatre jours et demi de classe doit être généralisée cette année à toutes les écoles publiques.

Une enseignante aide une élève lors d\'un cours de remise à niveau au collège Jean-Macé, à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), le 11 juillet 2014.
Une enseignante aide une élève lors d'un cours de remise à niveau au collège Jean-Macé, à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), le 11 juillet 2014. (MAXPPP)

A la veille de la rentrée, la réforme, combattue par certains élus et parents, est toujours loin de faire l'unanimité. Les nouveaux rythmes scolaires, généralisés cette année à toutes les écoles publiques, sont considérés comme "une mauvaise chose" par 60% des Français, selon un sondage CSA pour RTL dévoilé lundi 1er septembre.

Il y a un an, peu avant l'adoption de la réforme par les communes pionnières, ils étaient, au contraire, 53% à la plébisciter. Désormais, l'approbation est majoritaire chez les sympathisants de gauche (58%), mais le rejet l'emporte chez les sympathisants de droite (71%).

Le retour de l'uniforme plébiscité

Par ailleurs, près de six sondés sur dix (59%) considèrent qu'il n'est pas nécessaire d'engager une réforme de l'évaluation des élèves, engagé par l'ex-ministre Benoît Hamon, pour éviter une notation-sanction (55% des sympathisants de gauche sont contre et 69% des sympathisants de droite). La moitié des 18-24 ans y sont, en revanche, favorables.

Une majorité de sondés, 57%, estime enfin que l'école ne permet pas d'assurer l'égalité des chances. Pour remédier aux inégalités sociales, deux tiers des personnes interrogées (67%) préconisent ainsi le retour de l'uniforme dans les écoles françaises.