Cet article date de plus d'un an.

Réforme du lycée : le retour des maths dans le tronc commun dès la rentrée prochaine inquiète les chefs d'établissements

Dans l'attente du nouveau gouvernement, certains dossiers restent en suspens, notamment le retour des mathématiques dans le tronc commun en classe de première. Alors que l'année scolaire avance, rien n'est encore établi précisément et  l'inquiétude augmente fortement dans les établissements scolaires.

Article rédigé par Noémie Bonnin
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une lycéenne en cours de mathématiques à Rennes. Photo d'illustration. (PHILIPPE RENAULT / MAXPPP)

"C'est beaucoup trop tard, la date butoir est dépassée depuis longtemps." Pour le SNPDEN, principal syndicat des chefs d'établissement, le retour des mathématiques dans le tronc commun en classe de Première dès la rentrée prochaine n'est pas envisageable. Emmanuel Macron souhaite revenir sur la réforme Blanquer, et s'est engagé à ajouter 1h30 de mathématiques dans le tronc commun dès la rentrée prochaine.

Le syndicat n'est pas opposé à cette évolution, mais Bruno Bobkiewicz, le secrétaire national, manque d'éléments à transmettre aux familles. "Nous ne sommes pas en capacité de leur donner des informations fiables et c'est bien ça le plus grave, affirme-t-il. Ne pas pouvoir informer les élèves et les familles sur les conséquences des choix de spécialités avec les mathématiques ou pas dans le tronc commun, c'est évidemment pour nous un non-sens absolu qui justifie le fait qu'aucune décision ne doit être prise pour 2022 et qu'on doit patienter et faire ça intelligemment pour 2023."

Aucune publication officielle à ce jour

Les élèves de seconde doivent effectivement décider ces jours-ci quelles spécialités ils choisissent pour l'année prochaine. Les conseils de classe vont commencer d'ici 15 jours, il y a des décisions importantes à prendre. Mais rien n'est acté à ce sujet du retour des mathématiques, il n'y a aucune publication officielle. Même le collectif, qui réunit des professeurs, des chercheurs et des associations, condamne cette mesure "prise en urgence" et milite plutôt pour une remise à plat de la structure du lycée.

Depuis la rentrée 2019, les mathématiques ne sont plus obligatoires à partir de la première, et peuvent être suivis comme spécialité (qui sont au nombre de trois en première, deux en terminale) ou avec l'option "mathématiques complémentaires" en terminale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.