VIDEO. Réforme du collège : Christian Jacob demande à Manuel Valls l'abrogation du décret

"Publier ce décret cette nuit est un acte politique brutal, vous le paierez cher, monsieur le Premier ministre", a lancé le chef des députés UMP à l'Assemblée nationale.

LCP / FRANCE 3

La publication, dans la nuit, du décret sur la réforme du collège au Journal officiel, a produit des remous, mercredi 20 mai, à l'Assemblée nationale. Lors des questions au gouvernement, Christian Jacob, président du groupe UMP, a demandé, de manière musclée, "l'abrogation" du décret publié au lendemain d'une journée de grève des professeurs.

"Publier ce décret cette nuit est un acte politique brutal, vous le paierez cher, monsieur le Premier ministre", a-t-il lancé à Manuel Valls. Il a également demandé "la tenue dans les plus brefs délais d'un véritable débat démocratique, projet contre projet".

"Ayez le courage de faire vos propositions"

"En terme de violence, de perte de nerfs, de démagogie, vous en aviez beaucoup à apprendre aux autres", a rétorqué le Premier ministre, qui a précisé que "des syndicats, et non des moindres, soutiennent cette réforme" : la CFDT, l'Unsa, les deux fédérations des parents d'élèves et l'enseignement catholique. "Ayez le courage devant les Français de faire vos propositions et eux-mêmes se rendront compte de la démagogie qui est la vôtre et de votre volonté de détruire l'école," a poursuivi Manuel Valls.

LCP / FRANCE 3

Peu auparavant, les députés ont voulu perturber les premières interventions de la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, par un brouhaha, calmé par le président de l'Assemblée

Christian Jacob lors des questions au gouvernement, le 31 mars 2015.
Christian Jacob lors des questions au gouvernement, le 31 mars 2015. (CITIZENSIDE / NICOLAS KOVARIK / AFP)