Réforme du bac et sélection à l’université : nouvelle journée de mobilisation mardi dans les collèges et lycées

Des syndicats lycéens, étudiants et enseignants appellent à une nouvelle journée de mobilisation mardi pour demander les retraits de la réforme sur l'accès à l'université et du projet d'un nouveau baccalauréat.

Mobilisation des syndicats d\'enseignants à Paris le 14 décembre 2017.
Mobilisation des syndicats d'enseignants à Paris le 14 décembre 2017. (JULIEN MATTIA / LE PICTORIUM / MAXPPP)

Mardi 6 février, les enseignants sont appelés à ne pas faire cours par le Snes, syndicat majoritaire dans l'enseignement, ainsi que par Sud Éducation, FO et la CGT. Des perturbations pourraient affecter plusieurs départements dans les écoles maternelles et élémentaires. Le service pourrait également être perturbé dans les cantines. 

25 000 élèves en plus, 1 300 postes en moins   

Au cœur des mécontentements, la rentrée de septembre prochain : 1 300 postes d'enseignants en moins dans les collèges et lycées, selon le SNES-FSU, premier syndicat enseignant du second degré. Alors que, du fait de la hausse démographique, on comptera 25 000 élèves en plus, dénonce Frédérique Rolet, responsable du SNES-FSU : "Des grosses académies comme celles de Lille ou Nancy, qui comptent des difficultés sociales importantes, verront leurs classes, déjà chargées, accueillir de nouveaux élèves et auront paradoxalement moins de moyens…"

Grève possible aussi en maternelle et élementaire

D'autres motifs de mécontentement s'y ajoutent : la réforme du bac, qui devrait être annoncée la semaine prochaine, la réforme des règles d'accès à l'université, mais aussi des postes d'enseignants en école maternelle et élémentaire redéployés pour poursuivre les dédoublements de classe dans les zones les plus difficiles. Aussi, le risque pointe que certains maîtres et maîtresses soient eux-aussi en grève, principalement en Meurthe-et-Moselle, dans les Hauts-de Seine et le Gard. Ni les syndicats, ni le ministère de l'Éducation n'avancent de prévision sur la participation à cette grève.