Bientôt plus de germanophones en France ?

L'Allemagne veut inciter les écoliers français à apprendre sa langue. En Normandie, des ambassadeurs visitent des collèges pour convaincre les élèves.

Du hip-hop allemand comme entrée en matière. À Yvetot (Seine-Maritime), le ton est donné, l'apprentissage de la langue se veut ludique et pédagogique. Camilla Brockmeyer, ambassadrice de Mobiklasse.de, est là pour sensibiliser les jeunes Français aux vertus de l'Allemand. "J'essaye d'être très authentique. Je leur montre ce que j'aime, et je leur raconte ma propre histoire et comme ça j'essaye de leur donner envie d'être mobile, de voyager, d'apprendre les langues et de comprendre la notion d'une Europe plurilingue", explique-t-elle au micro de France 3.

Casser les préjugés

L'ambition est d'entretenir l'amitié franco-allemande, et cela passe par une compréhension linguistique mutuelle, aujourd'hui fragilisée par l'omniprésence de l'espagnol. L'allemand souffre également de préjugés, que l'atelier de Camilla tente de mettre à mal. La langue jugée "dure" ou "stricte" paraît plus amusante pour les élèves. Dans les établissements visités par un animateur Mobiklasse, on enregistre jusqu'à 20% d'inscriptions supplémentaires en cours d'allemand.

Le JT
Les autres sujets du JT