Première rentrée suite à la réforme du bac : "Il ne faut pas non plus le prendre comme quelque chose d'insurmontable"

L'ambiance était un peu tendue ce vendredi au lycée Colbert à Paris. Ni matériel, ni emploi du temps à trois jours de la rentrée.

La pré-rentrée au lycée Colbert, Paris X.
La pré-rentrée au lycée Colbert, Paris X. (ALEXIS MOREL / FRANCEINFO)

Comme leur 870 000 collègues, les enseignants du lycée Colbert dans le Xe arrondissement de Paris ont fait leur pré-rentrée scolaire ce vendredi 30 août. Une rentrée pas comme les autres, tout le monde en a bien conscience. 

"J'espère que vous revenez avec plaisir !"

Isabelle Brochard, la proviseure, sait bien qu'elle doit rassurer ses troupes, après les tensions des derniers mois. "On va mettre en place un certain nombre de choses qui vont bouleverser sans doute le rythme habituel de l'établissement, et le nouveau système d'examen qui dès le mois de janvier va apporter des nouveautés. Mais il ne faut pas non plus le prendre comme quelque chose d'insurmontable ou quelque chose qui serait totalement étranger", insiste-t-elle.

Il va en falloir, des arguments, pour convaincre Marguerite et Agnès, professeurs d'anglais. "Je dirais que c'est plus de stress que d'habitude. On ne sait pas vraiment ce qui nous attend. Il y a encore plein de choses qui sont très floues. On va essayer de naviguer à vue", se résigne Marguerite. "On n'a pas non plus notre matériel donc il se peut qu'on n'ait pas encore les manuels. On a aussi le souvenir du mois de juillet qui a été assez mouvementé. Il y a quand même de la méfiance. On espère que ça ne va pas se transformer en colère", craint Agnès.

À trois jours de la rentrée, pas d'emploi du temps

Mais avant même le déroulement de l'année scolaire, la préoccupation de la matinée concerne les emplois du temps. "Les emplois du temps ça va être la cerise sur le gâteau vu l'usine à gaz des spécialités, redoute Géraldine, professeure d'histoire géographie. Je pense que les emplois du temps des élèves et des profs ont été très difficiles à faire. On ne les a pas encore donc là, tout le monde est encore souriant mais revenez dans deux heures..."

Pas besoin d'attendre deux heures. Quelques minutes plus tard, le verdict tombe :  "Les emplois du temps chacun sait que c'est un tout. Que ce tout n'est pas finalisé donc qu'il n'y aura pas de mise à disposition des emplois du temps aujourd'hui", annonce la direction de l'établissement.

C'est symptomatique de cette réforme et du fait qu'elle est mise en place alors que rien n'est prêt. C'est inadmissible.Géraldine, professeure d'histoire géographieà franceinfo

La direction de l'établissement se veut toutefois rassurante, explique que c'est un simple problème de logiciel et promet que les emplois du temps devraient arriver au cours du week-end.

La pré-rentrée des profs au lycée Colbert à Paris, reportage d'Alexis Morel.
--'--
--'--