Quatre écrits, un grand oral : Jean-Michel Blanquer a présenté le nouvel examen du baccalauréat

La réforme du bac sera mise en place en 2021.

Le ministre de l\'Education, Jean-Michel Blanquer, arrive à Matignon, le 9 février 2018 à Paris.
Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, arrive à Matignon, le 9 février 2018 à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a dévoilé, mercredi 14 février, sa réforme du baccalauréat, qu'il a présentée en Conseil des ministres dans la matinée. Ce direct est désormais terminé.

 Les filières L, S et ES vont disparaître. Elles seront remplacées par un tronc commun – avec le français, la philosophie, l'histoire-géographie, deux langues vivantes et le sport – et trois "spécialités" en première, ramenées à deux en terminale. "Nous voulons ainsi offrir davantage de choix aux élèves, éviter les hiérarchies artificielles entre les séries", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse.

 Quatre épreuves écrites et un oral. L'examen consistera, dès 2021, en quatre épreuves écrites – le français, la philo et deux spécialités – et un oral qui portera sur un projet entamé en première. 

40% de contrôle continu. Les épreuves écrites et le grand oral pèseront pour 60% de la note finale du baccalauréat. Les 40% restant proviendront du contrôle continu (pour 30%) et des notes du bulletin en première et terminale (10%).

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BAC

18h54 : Le baccalauréat va faire peau neuve. Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a présenté les grandes lignes du nouvel examen, mis en place dès 2021. Fin des séries S, ES ou L, grand oral, contrôle continu... Voici à quoi va ressembler le bac nouvelle version.




MARTIN BUREAU / AFP

14h34 : Le ministre de l'Education vient d'achever sa conférence de presse. Voici ce qu'il faut en retenir :

• Finies les séries L, ES, S en terminale, les élèves auront un tronc commun avec des spécialités, choisies dès la première.

• L'examen comporte deux phases : le contrôle continu, qui compte pour 40% de la note, et quatre épreuves écrites ainsi qu'un oral, qui comptent pour 60% de la note.

• Le contrôle continu consiste en notes obtenues à des épreuves ponctuelles en première et en terminale, anonymisées, et "à la prise en considération du livret scolaire."

L'examen se décomposera en quatre épreuves écrites : le français en première, deux épreuves de spécialité après les vacances de printemps, puis l'épreuve de philosophie en juin. Viendra ensuite un oral de 20 minutes, qui correspond "à un projet présenté par l'élève".

14h24 : "Ce que nous voulons avec ce bac, c'est que les élèves préparent leur réussite au-delà du baccalauréat."

14h21 : Finies, dont les séries L, ES et S. La classe de seconde, en revanche, connaît peu de modifications "Trois changements interviennent" toutefois, indique le ministre : un bilan de compétences, un accompagnement personnalisé axé sur la compétence en français et un temps plus important pour l'orientation.


14h18 : Les disciplines de spécialité sont choisies en première, à raison de trois. Puis deux en terminale. Le ministre les liste : arts, écologie, histoire-géographie, humanité littérature et philosophie, mathématiques... "L'élève peut changer de spécialité, entre la première et la terminale."

14h15 : Cette réforme du bac induit des modifications de la scolarité au lycée. Dans la voie technologique, nous maintenons les séries", précise le ministre. Dans la voie générale, il y aura un tronc commun, avec des spécialités, explique-t-il. Avec une nouveauté, la discipline "humanité scientifique et numérique".

14h17 : Le contrôle continu se compose de notes obtenues à des épreuves ponctuelles en première et en terminale, explique le ministre. "Il s'agit d'épreuves communes pour trois quarts de la note. Le reste correspond à la prise en considération du livret scolaire."

14h35 : L'examen se décomposera en deux épreuves de spécialité, après les vacances de printemps, puis l'épreuve de philosophie fin juin (le français reste en première). Puis viendra un oral de 20 minutes, qui correspond "à un projet présenté par l'élève".

14h07 : Jean-Michel Banquer parle de "remusculation" du bac. Il confirme ce qui était annoncé : quatre épreuves terminales, qui compteront pour 60% dans le résultat, en plus du contrôle continu (40%).

14h05 : Cette institution doit néanmoins être "renforcée", estime le ministre, soulignant que la nouvelle formule apportera "plus de liberté", "plus d'égalité", "plus de véritable réussite, plus de simplicité".

14h04 : "Le baccalauréat est une très grande institution à laquelle nous sommes attachés."

14h02 : La conférence de presse du ministre de l'Education vient justement de commencer.

13h36 : A 18 heures, Solenne Le Hen, journaliste spécialisée en éducation à franceinfo, participera ici même à un chat sur la réforme du bac. Vous pouvez d'ores et déjà poser vos questions ici même.

13h34 : Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, présente aujourd'hui sa réforme du baccalauréat en Conseil des ministres. Notre journaliste Valentine Pasquesoone vous explique comment le gouvernement compte tout changer.

13h34 : Le bac nouvelle formule, qui doit être dévoilé à 13h30, ne réjouit pas tout le monde. Les professeurs de sciences, notamment, redoutent de voir leur nombre d'heures diminuer avec la réforme de l'examen phare de la fin du secondaire. Franceinfo vous explique pourquoi dans cet article.

13h38 : Le ministre de l'Education Jean-Michel Banquer doit donner une conférence de presse à partir de 13h30 sur la refonte du bac. L'examen pourrait comporter quatre épreuves écrites et un grand oral. Un évènement à suivre en direct sur franceinfo.fr et sur francevinfo tv.

12h53 : Le bac nouvelle formule ne réjouit pas tout le monde. Certains professeurs, notamment ceux de sciences, redoutent de voir leur nombre d'heures diminuer avec la réforme de l'examen phare de la fin du secondaire. On vous explique pourquoi.




(MAXPPP)

09h17 : Le baccalauréat va faire peau neuve. Le ministre de l'Education présente aujourd'hui sa réforme. Mais que ce soit l'ancienne version ou la nouvelle, nous continuerons de rêver que nous repassons le bac. Et, en général, cela ne se déroule pas très bien.

08h21 : "Ce sera donc un bac plus sécurisant pour les élèves, mais aussi plus exigeant", juge Stéphane Crochet, secrétaire général du syndicat des enseignants Unsa au micro de franceinfo. Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, dévoile sa réforme, ce matin, en Conseil des ministres.

07h24 : Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, présente aujourd'hui sa réforme du baccalauréat en Conseil des ministres. Notre journaliste Valentine Pasquesoone vous explique comment le gouvernement compte tout changer.