Baccalauréat : première épreuve pour la voie professionnelle, l'examen aménagé à cause du Covid-19

Les 190 000 candidats commencent aujourd'hui les cinq épreuves habituelles du bac pro, alors qu'en raison de la crise sanitaire seules les deux meilleures notes seront prises en compte.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une élève lors d'une épreuve de bac (illustration). (MARTIN BUREAU / AFP)

Alors que la première épreuve du bac général démarre jeudi 17 juin, les 190 000 élèves des lycées professionnels, soit un quart des candidats au bac, passent leurs épreuves communes mercredi 16 juin. Le coup d'envoi est prévu à 9h30 avec le français. Contrairement à la voie générale, toutes les épreuves terminales du bac professionnel sont maintenues malgré une année particulière liée à l'épidémie de Covid-19.

L'examen aménagé divise élèves et professeurs

Comme les autres années, cinq épreuves, dont quatre générales et communes à toutes les filières, sont prévues au menu. Une situation "injuste" pour Ariane, élève en bac pro vente : "Nous avons tous été victimes de la crise sanitaire, et notre année a été aussi stressante que celle des lycées généraux, voire pire." Outre les cours en demi-jauge et les classes à distance, elle et ses camarades ont vu leurs stages reportés ou annulés. 

Toutefois si les épreuves sont bien maintenues, elles sont aménagées pour tenir compte de la crise sanitaire : seules les deux meilleures notes seront retenues. Cette mesure rassure un peu les candidats mais pas Nicolas Voisin, délégué du syndicat SNUEP qui déplore une "décision assez ravageuse puisqu'elle ruine ce qu'il restait de la motivation des élèves."  Ce professeur marseillais craint que ses protégés "organisent des impasses" et misent "tout sur deux matières", une stratégie qui peut sembler rusée mais reste risquée, selon lui. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme du bac

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.