Baccalauréat : les lycéens soulagés par les épreuves de spécialité repoussées en mai

Publié
Baccalauréat : les lycéens soulagés par les épreuves de spécialité repoussées en mai
France 2
Article rédigé par
N. Bidard, A. Jacquet, T. Guery, F. Cardoen - France 2
France Télévisions

Prévues normalement du 14 au 16 mars, les épreuves de spécialité du baccalauréat se dérouleront finalement mi-mai. La situation sanitaire a motivé cette décision, annoncée vendredi 28 janvier par le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, après une rencontre avec les syndicats.

Ils auront deux mois de plus pour réviser les épreuves de spécialité du baccalauréat. Pour les lycéens, c'est un soulagement, car le Covid-19 a perturbé les cours de ces épreuves qui comptent pour près d'un tiers de la note finale. Elles auront finalement lieu du 11 au 13 mai, plutôt que du 14 au 16 mars. "Le lundi et mardi qui précèdent l'examen, les lycées se consacreront à ces enseignements de spécialité", a annoncé le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, vendredi 28 janvier.

Une reprise du dialogue avec le ministère

Autre aménagement : les élèves devraient pouvoir choisir entre deux sujets pour une épreuve, à la place d'un seul sujet. Ces mesures ont été prises après consultation des syndicats d'enseignants. Certains saluent une reprise du dialogue avec le ministère. "Il y a eu des échanges comme il n'y en avait pas eu depuis très longtemps", reconnait Sophie Vénétitay, secrétaire généraliste SNES-FSU.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.