Baccalauréat : des professeurs menacent de ne pas divulguer les notes

Après la grève de la surveillance du baccalauréat, les enseignants pourraient prendre en otage les copies de l'examen. 122 000 sur les 4 millions seraient déjà mises de côté.

FRANCE 3

Selon Fabien Robertson, professeur de philosophie, le contrôle continu rendra accessoire l'épreuve du bac en 2020. Il a donc décidé de garder les notes des 135 copies qu'il a corrigées pour lui. Le collectif "Bloquons Blanquer" annonce la rétention de 122 000 copies sur 4 millions. Lundi 1er juillet, le ministre de l'Éducation nationale n'a pas paru s'en émouvoir. "J’ai une très grande confiance dans l'immense majorité des professeurs de France", a-t-il déclaré.

"Une marque d'autoritarisme"

Le ministre est d'autant plus confiant qu'il menace les correcteurs d'importantes retenues sur salaire. Une mesure qui choque les syndicats. "C'est une marque d'autoritarisme qui est assez inacceptable", dénonce Frédérique Rolet, secrétaire nationale du SNES-FSU. Dans les académies, les lycéens et les parents d'élèves s'inquiètent. Les copies doivent être rendues mardi 2 juillet et les résultats du bac sont censés être publiés vendredi 5 juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enseignants grévistes ont prévu de ne pas rentrer les notes de leurs copies du baccalauréat.
Des enseignants grévistes ont prévu de ne pas rentrer les notes de leurs copies du baccalauréat. (PHILIPPE TURPIN / PHOTONONSTOP / AFP)