Les surveillants seront-ils bientôt professeurs ?

Dans le projet de loi éducation de Jean-Michel Blanquer, il est question de demander aux surveillants de remplacer les professeurs, pour susciter des vocations.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les surveillants d'écoles et de collèges pourraient-ils faire cours comme des professeurs ? L'idée du ministère de l'Éducation nationale est de permettre à des étudiants, qui souhaitent devenir enseignants, de s'y préparer sur le terrain, dès la deuxième année de licence. Mais les futurs professeurs n'y sont pas tous favorables. "Je ne sais pas si un surveillant est qualifié pour donner des cours au collège", s'inquiète l'une. "On ne connait pas leur avancée dans les classes", pointe une autre. L'objectif est de recruter 3 000 assistants d'éducation chaque année.

693 € net pour un CDD de huit heures

Les étudiants en deuxième année de licence feraient notamment du soutien scolaire alors que ceux en master 1 pourraient remplacer un professeur absent. "Cela vous amène progressivement à tester votre vocation, à apprendre des choses sur le fonctionnement du système", a justifié le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Pour un CDD de huit heures de cours par semaine, les étudiants en deuxième année de licence seront payés 693 € net et jusqu'à 980 € en master 1. Les parents d'élèves sont partagés sur le fait que des écoliers et des collégiens soient encadrés par des étudiants. Un syndicat d'enseignants estime qu'ils ne seraient pas assez formés pour remplacer les professeurs. Les étudiants bénéficieraient également d'un concours adapté pour devenir enseignant à la fin de leur cursus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, lors d\'une session de questions au gouvernement, le 6 février 2019, à l\'Assemblée nationale.
Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, lors d'une session de questions au gouvernement, le 6 février 2019, à l'Assemblée nationale. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)