Cet article date de plus de quatre ans.

Ce qui fait débat : 12 élèves en CP, quelle efficacité ?

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Ce qui fait débat : 12 élèves en CP, quelle efficacité ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le nombre d'élèves sera désormais limité à 12 dans les classes situées en quartiers défavorisés. C'était un engagement d'Emmanuel Macron, c'est un pari qui pose question.

Des classes de CP allégées, c'est la nouveauté de la rentrée. Douze élèves dans les zones très défavorisées au lieu de plus du double actuellement, c'est la solution choisie par le ministre de l'Éducation nationale pour faire progresser les élèves au moment charnière où ils apprennent le b.a-ba. Dédoubler les classes, est-ce la recette miracle ? Pour les spécialistes de l'éducation, c'est logique, moins la classe est nombreuse, plus l'enseignant est disponible pour les élèves. Ils y gagnent en qualité et en quantité d'enseignement.

Perdre un effet de groupe, souvent stimulant

Pour certains enseignants au contraire, avoir des classes trop réduites, c'est risquer de tomber dans la monotonie, perdre l'effet de groupe, souvent stimulant et entraînant quand la classe est plus nombreuse. Pourtant, l'efficacité des petites classes a été démontrée avec une expérience menée entre 2001 et 2003 sur 200 classes de CP dont la moitié comptait 8 à 12 élèves seulement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.